Toulouse : les Tou’Win mettent l’homophobie hors jeu

Ils fêtent leurs dix ans cette année, organisent pour l’occasion un grand tournoi de rugby au printemps et continuent de plaquer les préjugés. Rencontre avec l’association sportive et militante...

Ils fêtent leurs dix ans cette année, organisent pour l’occasion un grand tournoi de rugby au printemps et continuent de plaquer les préjugés. Rencontre avec l’association sportive et militante toulousaine Tou’Win. Sortez les crampons !

Capture d’écran 2016-04-27 à 10.23.04Créée en avril 2006 à l’initiative d’une poignée de gays toulousains passionnés de rugby, l’association sportive Tou’Win se compose aujourd’hui d’une cinquantaine de membres, tous joueurs ou anciens de rugby-loisir à XV, homos, bi et hétéros. L’association a, dès ses débuts, choisi d’allier les valeurs de l’ovalie au militantisme pour la cause homosexuelle en réunissant des personnes autour d’idéaux communs de respect, de dignité et d’humanisme.

« Notre but est de favoriser l’intégration d’homosexuels dans le domaine sportif, de promouvoir le sport collectif, et de donner l’envie aux gays qui n’ont jamais osé essayer le rugby de franchir le pas », explique Cyril Broccardo, le président du club depuis cinq ans.

Capture d’écran 2016-04-27 à 10.22.58

« On met tout de suite les gars à l’aise. L’orientation sexuelle au sein du club, on n’a pas à la cacher, mais on n’a pas forcément à l’annoncer », indique Sylvain, joueur. Seules la motivation et l’envie de pratiquer le rugby dans un bon esprit sont obligatoires », insiste quant à lui Julien, le coach, ancien du Stade toulousain.

Preuve de cette ouverture d’esprit, débutants et joueurs expérimentés, jeunes et moins jeunes [le plus jeune a 20 ans, le doyen a 45 ans, ndlr] se croisent sur le terrain où même les femmes, bien que pas encore représentées dans les effectifs, sont invitées à rejoindre l’équipe!

L’association met aussi un point d’honneur à rencontrer des équipes locales chaque mois pour promouvoir ses valeurs de tolérance. On peut aussi être passionné de rugby, sans pour autant jouer régulièrement et occuper une place importante dans le groupe en contribuant…

Capture d’écran 2016-04-27 à 10.23.13

DECOUVREZ LA SUITE DU REPORTAGE DANS LE NUMÈRO 3 DE GARCON MAGAZINE EN KIOSQUE OU

ABONNEZ-VOUS POUR NOUS SOUTENIR

Tristan Barreiros Gueunier

Sa passion secrète : il écoute Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier tous soirs en podcast, il ne peut pas dormir sinon... Sa manie : il ne peut pas s'empêcher de répondre et enchainer une chanson à chaque fois qu'on lui parle...

Vous aimerez aussi :