Les Ours de Paris font la fête

Il était impossible de ne pas rencontrer la dynamique équipe des ours de Paris qui organise pour la 9e année du 4 au 8 mai 2016, la Fierté ours...

Capture d’écran 2016-05-02 à 17.23.26

Il était impossible de ne pas rencontrer la dynamique équipe des ours de Paris qui organise pour la 9e année du 4 au 8 mai 2016, la Fierté ours Paris (bear Pride) en France. cet événement prend chaque année de plus en plus d’ampleur et devient une manifestation internationale.

L’équipe est constituée de bénévoles qui déploient temps et énergie à créer cette Fierté ours dans les meilleures conditions possibles dans le but de rassembler la communauté bear et ses amateurs durant quelques jours.

Marc Pauli, son président, nous éclaire un peu plus sur cette communauté parfois un peu à part mais qui connaît un succès croissant quand on voit par exemple la fréquentation du Bears’ den à Paris.

Peux-tu nous faire un petit historique de ce phénomène en France? Est-ce très parisien ou y a-t-il une vraie dynamique dans les régions?

Capture d’écran 2016-05-02 à 17.23.33Les Bears sont partout ! Mais comme pour tout dans notre pays jacobin, les choses ne semblent devenir visibles que quand elles se passent à Paris. Malheureusement et bien à tort… Le mouvement bear nous vient des USA. En France, il a fait ses premiers pas dans le courant des années 1990, à la faveur d’établissements gays dont la clientèle ne rentrait pas forcément dans les standards physiques du moment, comme le Café Moustache. C’est à l’ouverture du Bears’den, pre- mier bar à afficher cette identité que les choses s’installent vraiment ; le bar devient le lieu de ralliement des bears de toutes origines.

Les réseaux sociaux orientés bears, tels 100 garçon magazine Avril/Mai 2016 que www.bear.com qui prééxistaient, ont également joué ce rôle de point de ralliement et de rencontres, en même temps qu’il relayaient l’actualité bear en France et à l’international.

 

Capture d’écran 2016-05-02 à 17.23.40La dimension internationale est une composante majeure du mouvement ; les rassemblements réguliers de bears comme Cologne, Bruxelles, Sitges, Madrid ou Paris… jalonnent l’agenda des membres de la communauté qui se retrouvent ainsi plu- sieurs fois par an, dans des pays différents, notamment à l’occasion…

DECOUVREZ LA SUITE DU REPORTAGE DANS LE NUMÈRO 3 DE GARCON MAGAZINE EN KIOSQUE OU ABONNEZ-VOUS POUR NOUS SOUTENIR

Tristan Barreiros Gueunier

Sa passion secrète : il écoute Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier tous soirs en podcast, il ne peut pas dormir sinon... Sa manie : il ne peut pas s'empêcher de répondre et enchainer une chanson à chaque fois qu'on lui parle...

Vous aimerez aussi :

  • Existrans : les T et I sont dans la rue

    Le slogan de cette édition 2017 de la marche Existrans est fort à propos. Voilà 21 ans que le collectif abonde les rues parisiennes à l’occasion d’une journée par...
  • TRUMP ET LES LGBT : COMMENT IL LES A PIÉGÉ

    L’actualité est chargée, de l’autre côté de l’Atlantique pour les LGBT américains ces dernières semaines. Après la sortie du Président des États-Unis largement relayée sur les réseaux sociaux au...
  • Et un jour une « femme »…

    Comme quoi, même chez nos amies les bêtes, Les Feux de l’Amour gays existent « L’amour triomphe toujours » dit l’adage. Même malgré des rebondissements rocambolesques, ce sentiment reste d’une puissance...
  • OLIVIER MINNE : ENFIN LE COMING OUT !

    S’identifiant publiquement comme bisexuel depuis un peu plus de trois ans, Olivier Minne semble avoir tourné la page de cette révélation sur laquelle il revenait pourtant en Mars dernier...