Le Refuge, agir contre l’isolement des jeunes

Rejetés pour leur (homo)sexualité et/ou leur questionnement identitaire, des dizaines de jeunes sont accompagnés chaque année par l’une des 15 antennes du Refuge. Nous avons poussé la porte de...

4zl4j_480x270_2282mp

Rejetés pour leur (homo)sexualité et/ou leur questionnement identitaire, des dizaines de jeunes sont accompagnés chaque année par l’une des 15 antennes du Refuge. Nous avons poussé la porte de l’association pour la découvrir.

Nicolas Noguier, vous êtes le président du Refuge. Pouvez-vous me présenter votre association ?

Le Refuge ouvre ses portes aux jeunes de 18 à 25 ans mis à l’écart à cause de leurs attirances sentimentales et sexuelles. 80 jeunes sont ainsi hébergés chaque soir et le nombre de sollicitations explose depuis 2013, suite aux manifestations liées au débat sur le mariage pour tous. Nous proposons aussi des accueils de jour où les jeunes peuvent venir librement pour parler ou rencontrer d’autres jeunes dans la même situation.

Pourquoi si peu de jeunes sont accueillis finalement ?

Nous réalisons 24 000 nuitées par an. L’ouverture d’une antenne implique de pouvoir en assurer sa pérennité financière. Notre financement se base sur nos adhésions, les dons, mais nous sollicitons également les aides publiques. Nous optimisons également nos actions avec d’autres associations tels que Contact ou bien encore Aides.

Nous étudions cependant toute possibilité…

DECOUVREZ LA SUITE DU REPORTAGE DANS LE NUMÈRO 4 DE GARCON MAGAZINE EN KIOSQUE OU

ABONNEZ-VOUS POUR NOUS SOUTENIR

Par Rémi Berger

Tristan Barreiros Gueunier

Sa passion secrète : il écoute Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier tous soirs en podcast, il ne peut pas dormir sinon... Sa manie : il ne peut pas s'empêcher de répondre et enchainer une chanson à chaque fois qu'on lui parle...

Vous aimerez aussi :