Leo 22 ans, asexuel : « le sexe est quasiment une religion dans la société, ça met une pression. »

Il y a maintenant trois ans, ce jeune homme de Metz perd goût en la sexualité. Sur conseil de sa mère, il se décide à consulter un sexologue pour...

Capture d’écran 2016-06-07 à 13.48.15

Il y a maintenant trois ans, ce jeune homme de Metz perd goût en la sexualité. Sur conseil de sa mère, il se décide à consulter un sexologue pour mieux comprendre ce qui se passe. C’est alors le début de l’apprentissage d’une autre voie.

Quelle explication aujourd’hui as-tu de ton asexualité ?
Je pense que j’ai été tellement sexuel jusqu’à mes dix-neuf ans qu’à un moment donné les plombs ont sauté. Le sexe est quasiment une religion dans la société, ça met une pression. Je me suis aperçu que ça ne m’attirait plus, que je n’avais plus d’envies. J’avais le même plaisir que si je buvais une tasse de café.

Comment as-tu vécu l’annonce de ta sexologue ?
J’ai eu une période de plus de trois mois de dépression, où je ne sortais plus dans le milieu gay où le sexe a trop d’importance. Et puis, je me suis posé plein de questions sur mon homosexualité. J’ai rencontré une femme et j’ai même essayé d’avoir un rapport avec. Et puis, quand j’ai recommencé à sortir,…

DECOUVREZ LA SUITE DU REPORTAGE DANS LE NUMÈRO 4 DE GARCON MAGAZINE EN KIOSQUE OU

ABONNEZ-VOUS POUR NOUS SOUTENIR

Tristan Barreiros Gueunier

Sa passion secrète : il écoute Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier tous soirs en podcast, il ne peut pas dormir sinon... Sa manie : il ne peut pas s'empêcher de répondre et enchainer une chanson à chaque fois qu'on lui parle...

Vous aimerez aussi :