Témoignage, Alain : « je me masturbais au moins cinq fois par jour »

Une rupture sentimentale, un burnout et une dépression font partie des raisons évoquées par sa psychiatre le jour où cet homme originaire de Gap se présente à elle. Cinq...

sexe-addiction1

Une rupture sentimentale, un burnout et une dépression font partie des raisons évoquées par sa psychiatre le jour où cet homme originaire de Gap se présente à elle. Cinq ans plus tard, il a en n remonté la pente mais continue de lutter. Pour Garçon Magazine, il a accepté de témoigner anonymement sur ce combat toujours en latence.

Quel a été l’élément déclencheur de votre addiction au sexe ?

C’est venu progressivement. J’ai eu un copain pendant quelques mois, ce qui ne m’était pas arrivé pendant des années. Du jour au lendemain, il est parti. Toutes mes peurs, mes complexes physiques, mes angoisses de nir seul sont revenus. J’ai recommencé à boire et à regarder du porno assidûment. Je n’avais aucune envie de coucher avec des inconnus et je ne me supportais pas physiquement.

Et un jour, vous vous faites licencier ?

Plus rien ne m’intéressait, même mon boulot que j’aimais il y a encore quelques temps. Et un jour, j’ai commencé à regarder du porno au travail. Je passais aussi beaucoup de temps chez moi devant ces lms. Je n’y pensais pas, il y avait quelque chose d’automatique. Sauf qu’un jour, ma responsable m’a surpris en train de me masturber. Et, à partir de là, ça a été la dégringolade. J’aurais dû chercher un travail, mais je n’avais pas d’énergie. Je restais des journées…

DECOUVREZ LA SUITE DU REPORTAGE DANS LE NUMÈRO 4 DEGARCON MAGAZINE EN KIOSQUE OU

ABONNEZ-VOUS POUR NOUS SOUTENIR

Tristan Barreiros Gueunier

Sa passion secrète : il écoute Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier tous soirs en podcast, il ne peut pas dormir sinon... Sa manie : il ne peut pas s'empêcher de répondre et enchainer une chanson à chaque fois qu'on lui parle...

Vous aimerez aussi :