Quand un « journaliste » sort du placard des athlètes olympiques

Ne cherchez plus l’article de Nico Hines, journaliste au Daily Beast, « J’ai dragué sur Grindr au JO », il a tout simplement disparu avec quelques excuses de la rédaction au passage....

Capture d’écran 2016-08-13 à 11.27.05

Ne cherchez plus l’article de Nico Hines, journaliste au Daily Beast, « J’ai dragué sur Grindr au JO », il a tout simplement disparu avec quelques excuses de la rédaction au passage.

Trop tard, la mal fut fait. En effet, ce journaliste britannique à volontairement outé plusieurs athlètes des Jeux Olympiques de Rio en utilisant l’application de rencontre Grindr.

Journaliste à Slate.com, Mark Joseph Stern nous explique :

«Certains des athlètes vont peut-être être mis de côté par leurs équipes; leur famille pourrait les rejeter; ils pourraient être emprisonnés, et tout ça pour quoi? Pour un article homophobe où un hétéro escroque des athlètes homo qui ont matché avec lui sur Grindr»

Les réseaux sociaux et particulièrement Twitter ont vivement réagi :

« En tant qu’athlète gay venant d’un pays qui est encore très homophobe, je pense que le Daily Beast devrait avoir honte #déplorable. »

Tristan Barreiros Gueunier

Sa passion secrète : il écoute Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier tous soirs en podcast, il ne peut pas dormir sinon... Sa manie : il ne peut pas s'empêcher de répondre et enchainer une chanson à chaque fois qu'on lui parle...

Vous aimerez aussi :