FOCUS : les DOM TOM

Patchwork ethnique, l’espace caribéen n’en est pas moins marqué par un certain conservatisme. Malgré les avancées législatives en France, la vie des gays et lesbiennes est beaucoup plus difficile...

Patchwork ethnique, l’espace caribéen n’en est pas moins marqué par un certain conservatisme. Malgré les avancées législatives en France, la vie des gays et lesbiennes est beaucoup plus difficile en Guadeloupe et Martinique qu’en métropole.

black-gay

Des stratégies existent toutefois pour pallier aux difficultés et quelques signaux laissent espérer un avenir meilleur pour les homosexuels sur place.

UNE CHAPE DE PLOMB MORALISATRICE ET RELIGIEUSE

Le poids de la famille et de la religion y est extrêmement pesant. Le regard des autres l’est tout autant, renforcé par l’impossibilité de vivre dans l’anonymat. Tout le monde se connaît dans les îles. Cette chape de plomb empêche nombre de pratiques, et pas seulement sexuelles.

« Le poids de la famille et de la religion y est extrêmement pesant. »

HOMOPHOBIE, SUICIDE ET BISEXUALITÉ DE FAÇADE

Regards réprobateurs, moqueries, discriminations, violences physiques… L’association martiniquaise KAP Caraïbe fait état en 2016 d’une homophobie décomplexée où les agressions à l’encontre des homosexuels ne sont pas rares. Et sa présidente, Cécile Faure, de préciser : « La victime a déjà tellement peur que, soit elle ne porte pas plainte, soit, lorsqu’elle arrive à entreprendre la démarche, l’aspect homophobe est rarement retenu ». Avec pour conséquence des suicides et un fort taux de bisexualité, comme l’explique Raymond Otto, socio-anthropologue : « La difficulté est de quantifier ce phénomène [les suicides, ndr] puisque, là aussi, il y a une chape de plomb sur les annonces des causes réelles des décès. Mais il n’en…

La suite à retrouver dans Garçon Magazine n°5, chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous, et recevez une montre IceWatch d’une valeur de 79€ !

Tristan Barreiros Gueunier

Sa passion secrète : il écoute Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier tous soirs en podcast, il ne peut pas dormir sinon... Sa manie : il ne peut pas s'empêcher de répondre et enchainer une chanson à chaque fois qu'on lui parle...

Vous aimerez aussi :

  • Existrans : les T et I sont dans la rue

    Le slogan de cette édition 2017 de la marche Existrans est fort à propos. Voilà 21 ans que le collectif abonde les rues parisiennes à l’occasion d’une journée par...
  • TRUMP ET LES LGBT : COMMENT IL LES A PIÉGÉ

    L’actualité est chargée, de l’autre côté de l’Atlantique pour les LGBT américains ces dernières semaines. Après la sortie du Président des États-Unis largement relayée sur les réseaux sociaux au...
  • Et un jour une « femme »…

    Comme quoi, même chez nos amies les bêtes, Les Feux de l’Amour gays existent « L’amour triomphe toujours » dit l’adage. Même malgré des rebondissements rocambolesques, ce sentiment reste d’une puissance...
  • OLIVIER MINNE : ENFIN LE COMING OUT !

    S’identifiant publiquement comme bisexuel depuis un peu plus de trois ans, Olivier Minne semble avoir tourné la page de cette révélation sur laquelle il revenait pourtant en Mars dernier...