Transphobie chez McDonald’s

Kenny Cooley a fait la une des journaux locaux de sa ville d’Halifax, en Nouvelle-Ecosse, et du monde entier la semaine dernière, comme le premier footballeur transgenre de son...
kennyfired-03-500x321

Kenny Cooley a fait la une des journaux locaux de sa ville d’Halifax, en Nouvelle-Ecosse, et du monde entier la semaine dernière, comme le premier footballeur transgenre de son lycée. Deux jours après la nouvelle, il se fait virer de son job au McDonald’s local et son chef lui a confirmé que c’était en partie à cause de ces gros titres.

Dans un entretien accordé à la version canadienne du journal Metro , Kenny rapporte qu’on lui a donné deux raisons : « la première à cause des médias, la seconde à cause d’un problème de planning ».

Dans son portrait dans le LGBTQ Nation, le jeune de 17 ans raconte pourtant comment dans sa ville les autres garçons de son équipe sont bienveillants avec lui. Mais Metro rapporte que sa direction, elle, ne répond même pas aux demandes de la presse.

Un porte-parole de McDonald’s contacté par le journal refuse de confirmer qu’ils  ont licencié Kenny. Leur site a publié un mail de Bob Smith, le propriétaire de la branche, disant qu’il était « choqué par ces affirmations qui sont tout simplement fausses. »

LGBTQ Nation a envoyé un mail et tweeté à la corporation de McDonald’s pour une clarification de l’affaire, mais celle-ci n’a pas répondu à l’heure où l’article a été écrit..

Un groupe local, the Youth Project, a demandé à McDonald’s de rendre son poste à Kenny et de lui présenter ses excuses.

De plus, la directrice exécutive, Kate Shewan affirme que « McDonald’s devrait mettre à jour sa politique sur les questions d’identité de genre et d’orientation sexuelle afin qu’elle soit plus inclusive et respectueuse de tous.  »

« Les jeunes nous rapportent constamment qu’on leur refuse du travail parce qu’ils sont trans : ça arrive tout le temps, raconte Shewan à Metro, quand c’est dans les médias, nous trouvons important de montrer notre soutien à la communauté. »

Par Dawn Ennis, de LGBT Nation. Article publié le vendredi 23 septembre 2016.

Traduit de l’anglais par Aylau Tik, pour Garçon Magazine.

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

Vous aimerez aussi :