Nous sommes « Criminel ! »

C’est l’adjectif utilisé par Michel BOURRELLY pour qualifier Garçon Magazine parce que sur deux ou trois articles nous avons, sous la plume de mon cher ami Hervé Latapie, osé...

C’est l’adjectif utilisé par Michel BOURRELLY pour qualifier Garçon Magazine parce que sur deux ou trois articles nous avons, sous la plume de mon cher ami Hervé Latapie, osé égratigner la communication de AIDES autour de la PrEP.

 

Criminel parce qu’on continue de croire au préservatif qui semble bien inefficace dans la bouche de Michel.

Criminel car on ose avoir un autre avis, qui n’est pas contre la PrEP, mais contre le TOUT PrEP.

Monsieur Bourelly vous auriez pu aussi noter que tous les deux mois dans Garçon Mag et tous les mois dans Qweek, nous publions des articles sur la santé. Que sous l’impulsion d’Hervé LATAPIE nous avons sorti un guide de santé destiné aux jeunes qui a surement été plus lu qu’une grande partie des publications de la Sidacratie

Vous auriez pu aussi noter que nous sommes partenaire de l’ENIPSE et de sa communication de prévention diversifiée, ainsi que d’HF Prevention.

Vous auriez pu aussi vous renseigner sur le fait que je ne vous ai pas attendu pour financer depuis de nombreuses années la distribution massive de préservatifs et de différentes actions de prévention.

Loin de moi l’idée que la conférence « RéLOVution ! » qu’AIDES organisait ce week end, m’a fait passer un court moment du statut d’invité à celui de criminel.

Mais force est de constater que mes magazines jugés criminels par le Président de « Vers Paris sans Sida » ne sont, de fait, pas dignes de relayer cette action pourtant fort louable.

Monsieur je vous laisse à vos appréciations méprisantes  qui du haut de votre piédestal de grand ponte de notre santé et semble-t-il de la parole unique, ne vous élèvent guère.

Christophe SORET

Rédacteur en chef de Garçon Magazine et Qweek

Tristan Barreiros Gueunier

Sa passion secrète : il écoute Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier tous soirs en podcast, il ne peut pas dormir sinon... Sa manie : il ne peut pas s'empêcher de répondre et enchainer une chanson à chaque fois qu'on lui parle...

Vous aimerez aussi :