Festival d’expressions plurielles du sexuel ExplicitCe à Montpellier

Ce sexe qu’on veut voir Il revient pour une deuxième édition au poil : le festival d’expressions plurielles du sexuel Explicit se tiendra du 22 au 27 novembre à Montpellier....

Ce sexe qu’on veut voir

Il revient pour une deuxième édition au poil : le festival d’expressions plurielles du sexuel Explicit se tiendra du 22 au 27 novembre à Montpellier.

 unspecified

« Un festival fier, queer, sexuel et politique »

Écrire, parler, vivre le sexe au pluriel, c’est une histoire de conjugaison des approches. C’est, foi d’organisateurs du Festival Explicit, laisser la place à un « bouillonnement créatif ». C’est, autour des questions de genre et de sexualités (au pluriel !), interroger l’articulation du corps dans une époque. « Explicit ouvre un lieu de liberté, de réflexion et d’irrévérence. On y fait dialoguer des œuvres et artistes de la scène actuelle avec les contre-cultures alternatives queer, post-porn ou féministes », expliquent Matthieu Hocquemiller et Marianne Chargois, les programmateurs et fondateurs du Festival Explicit.

La programmation

Performances, spectacles, conférences, films, concerts… tous les « genres » sont réunis autour de ce sexuel militant ou voluptueux, et assumé. Au programme notamment, la projection des films Kiki et Yes we fuck au cinéma Diagonal. Sur la scène d’Humain trop humain (CDN de Montpellier, dirigé par Rodrigo Garcia), laissez-vous surprendre par Traumboy, une performance au cours de laquelle Daniel Hellmann vous parlera de ses expériences d’escort sans tabou. Avec Golden Flux, par Marianne Chargois, alliez ensuite observation ethnographique et recyclage de l’abjection dans une performance de 15 minutes ayant pour propos métabolisme queer et cannibalisme urophile. Explicite, on vous dit !

 unspecified-2

Voilà pour deux des prestations phares qui viendront rythmer, sans l’éclipser pour autant, la programmation intégrale du festival dont la surprenante journée thématique My body is my business devrait être le point culminant. Sont invités pour l’occasion artistes, travailleurs et travailleuses du sexe. Ils mettront en voix et en scènes leurs points de vue sur leur activité, afin de mettre à l’honneur démarche artistique et urgence politique. Le festival se clôturera par un hip hop queer venu de New York, avec un concert déjanté de Will Sheridan, activiste US tenant d’un hip-hop « fier, queer, sexuel et politique ».

En savoir + :

www.festival-explicit.fr

CREDITS IMAGES : affiche Explicit : Grégoire Gitton , visuel Traumboy : Raphaël Hadad

Tristan Barreiros Gueunier

Sa passion secrète : il écoute Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier tous soirs en podcast, il ne peut pas dormir sinon... Sa manie : il ne peut pas s'empêcher de répondre et enchainer une chanson à chaque fois qu'on lui parle...

Vous aimerez aussi :