Normal Magazine, le nu sublimé

Découvert au détour d’une flânerie à la fameuse librairie Les mots à la bouche dans le Marais, Normal Magazine n°7 ne pouvait que déclencher notre intérêt pour un recueil où le nu masculin est sublimé à son paroxysme.

Découvert  au  détour  d’une  flânerie  à  la  fameuse  librairie Les  mots  à  la  bouche  dans  le  Marais, Normal  Magazine  n°7  ne  pouvait  que  déclencher  notre  intérêt  pour  un  recueil  où  le  nu  masculin est sublimé à son paroxysme.

 

C’est bien une aventure artistique que nous proposent les 244 pages de  ce  livre  d’art  où  les  meilleurs  photographes  contemporains  se  livrent  en toute  intimité.  Qui  se cache  derrière  cet  ouvrage  dédié  à  la  beauté masculine  ? Garçon  Magazine  les  a  rencontrés  pour vous.

 

normal-n7-couv

 

POUVEZ-VOUS NOUS RACONTER CE QUI VOUS A AMENÉS À CRÉER NORMAL MAG ?

Nous  avons  imaginé  un  magazine  qui  allie  esthétisme,  art,  photographie,  mode,  articles,  sur  la  thématique  du  nu.  L’idée  originelle  est  de  faire  découvrir  l’intimité  des  plus  grands  photographes contemporains  ainsi  que  de  nouveaux  talents,  à  travers  des  entretiens,  des  éditoriaux  exclusifs,  des portfolios mêlant le nu, la mode et l’art. C’est ainsi redonner ses titres de noblesse à cet art profondément dévoyé ces derniers temps.

 

PRÉSENTEZ-VOUS À NOS LECTEURS…

Nous  sommes  deux  amis,  deux  jeunes  trentenaires  pleins  d’idées  et  de  rêves,  deux  amoureux  de la photographie,  deux  Angevins  :  Guillaume  Rogez  à  la  direction  artistique  et  Philippe  Guédon  à  la  rédaction. L’idée, comme de nombreuses idées, est née un de ces soirs à deux heures du matin. Mais contrairement aux autres, celle-ci a émergé pour se dresser comme une évidence face à un manque : celui d’un magazine de photographie d’art, de nu, qui soit esthétique et informatif, haut de gamme, opulent, qui servirait de référence aux photographes, aux galeristes, aux modèles, aux créateurs..

 

POUR CE N°7, EN DEHORS DU THÈME DU NU MASCULIN, Y AVAIT-IL UNE ORIENTATION ARTISTIQUE PRÉCISE ?
Crédit : Tony Duran

Crédit : Tony Duran

L’esthétisme et l’approche artistique étaient justement l’orientation recherchée. Dans ce sens où nous voulions désexualiser la photographie de nu, et par extension le nu dans l’art, mais aussi enlever toute connotation homoérotique à l’image d’un nu masculin. Nous voulions dépasser les clichés de l’homme nu balèze et costaud, revendiquant sa force et exposant sa musculature sans aucune recherche sous-jacente. L’orientation choisie était donc de révéler le corps masculin nu, comme une œuvre d’art à lui seul et dépasser les clivages et les connotations de sa représentation…

 

La suite à retrouver dans Garçon Magazine n°6, chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous, et recevez une montre Ice-Watch d’une valeur de 79€ !

Sarah Boudena

Chez Garçon Magazine, on trouve aussi des filles ! Sa passion secrète : Le binge watching. Bien installée sur son canapé, emmitouflée dans son plaid, avec son chat et son amoureux.

Vous aimerez aussi :