Le mariage pour tous : offre soumise à conditions ?

Un recours a été déposé devant l'ONU par le collectif "Maires pour l'enfance"

Un recours a été déposé devant l’ONU par le collectif « Maires pour l’enfance ».

 
 

 
 

Les opposants au mariage pour tous n’ont pas fini de faire parler d’eux. On aurait pu croire qu’ils se seraient fait une raison. Mais non. Après avoir épuisé toutes les voies de recours de la justice française, les élus membres du collectif « Maires pour l’enfance » se sont tournés vendredi vers l’ONU.

Mais que veulent-ils au juste ? Une trentaine d’élus français membres du collectif « Maires pour l’enfance » qui ont déposé un recours devant l’ONU entendent dénoncer « l’atteinte » à leur « liberté de conscience » dans le cadre de la loi Taubira qui les oblige à marier des couples de même sexe. D’après eux, ce serait avant tout pour le bien-être des enfants qui seraient amenés à grandir dans des familles monoparentales. Pourquoi ? Parce que l’homosexualité nuirait au bon épanouissement des enfants, qui ont besoin « d’un papa et d’une maman ». Bref, vous connaissez le refrain.

Actuellement, les élus qui refusent de marier des personnes de même sexe encourent 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.

En plus de ce nouveau recours déposé devant l’ONU, une procédure avait également été entamée en 2015 devant la Cour Européenne des droits de l’Homme en 2015. Celle-ci avait été portée par 146 élus français et est toujours en cours.

Bien qu’il ne soit pas question d’abroger la loi Taubira, n’oublions pas que nous sommes en pleine période électorale. Des candidats à la future présidence de la république se sont déjà illustrés avec des propositions visant à affaiblir le texte de loi, à l’image de François Fillon. C’est pourquoi il faut rester attentif à ce qui se passe. Affaire à suivre !

Sarah Boudena

Chez Garçon Magazine, on trouve aussi des filles ! Sa passion secrète : Le binge watching. Bien installée sur son canapé, emmitouflée dans son plaid, avec son chat et son amoureux.

Vous aimerez aussi :