En 2017, la Pride sera fêtée à l’unisson dans tout le Royaume-Uni !

Pour marquer le coup des 50 ans de dépénalisation de l’homosexualité, le Royaume-Uni prépare une grande fête !

Pour marquer le coup des 50 ans de dépénalisation de l’homosexualité, le Royaume-Uni prépare une grande fête !

 
 

 

Cette année, cela fera 50 ans que l’homosexualité a été dépénalisée au Royaume-Uni. Pour fêter ça comme il se doit, une grande Pride va être organisée. Habituellement, la Pride est célébrée à des dates différentes sur tout le territoire.

Pour 2017, ils espèrent réunir plus de 90 Prides pour n’en former plus qu’une, et faire résonner à l’échelle nationale ce bel anniversaire. Elle sera basée dans la ville de Hull, ville de la culture 2017, et rayonnera dans tout le pays.

Gay Star News a rencontré Andy Train et Steve Taylor, co-présidents du comité d’organisateur de la UK Pride, pour en savoir un peu plus !

 

Comment vous est venue l’idée de la UK Pride ?

Andy : J’ai proposé l’idée lors de la première réunion du comité d’organisateurs de la UK Pride. C’était l’occasion d’offrir une Pride globale à tout le Royaume-Uni, et de permettre à l’évènement de rayonner chaque année. C’est aussi l’occasion de se concentrer sur les petites Prides qui ne sont pas les plus grandes ou les plus longues. Le thème pour cette première UK Pride est LGBT 50. C’est une opportunité multigénérationnelle de pouvoir montrer tout le chemin parcouru depuis la dépénalisation partielle de l’homosexualité.

Steve : J’ai adoré l’idée, d’autant plus que le Royaume-Uni a plus de Prides que n’importe quel autre pays en Europe. Nous allons donc utiliser le modèle d’EuroPride pour la UK Pride pour que les gens puissent prendre connaissance des 90 événements dans tout le pays.

 

Pourquoi avez-vous choisi Hull ? (ndlr : une ville d’Angleterre)

Andy : Ca paraissait évident puisque Hull est la Ville de la Culture 2017. La communauté LGBTI fait partie intégrante de notre vie culturelle et l’équipe de Hull 2017 a inclus la Pride de Hull comme un évènement majeur de sa Freedom season de 2017.

 

Où se déroule la Pride la plus proche ? Utilisez notre nouvelle carte interactive !

 

En quoi cette Pride va se démarquer des 90 autres qui existent déjà au Royaume-Uni ?

Andy : Chaque Pride est unique, ne serait-ce que par l’endroit où elle se déroule. Sa particularité sera d’être un événement national. La UK Pride s’étendra sur une semaine, avec des célébrations culturelles, toutes centrées sur le thème LGBT 50.

 

Autre chose à ajouter ?

Steve : Il y aura près de 100 Prides qui auront lieu en 2017. Un rôle clé pour le réseau organisateur est de sensibiliser les petites Prides afin que les gens ne pensent pas seulement à Londres, Manchester, Birmingham et Brighton. Comme l’EuroPride, qui se passe dans une ville européenne différente chaque année, et WorldPride qui a lieu tous les deux ans, la UK Pride nous permettra de montrer l’impact des Prides à travers le Royaume-Uni, et d’encourager encore plus de tourisme.

 

Plus d’infos :

www.prideinhull.co.uk

Facebook @UKPrideNetwork

Twitter@UKPrideNetwork

Sarah Boudena

Chez Garçon Magazine, on trouve aussi des filles ! Sa passion secrète : Le binge watching. Bien installée sur son canapé, emmitouflée dans son plaid, avec son chat et son amoureux.

Vous aimerez aussi :

  • Existrans : les T et I sont dans la rue

    Le slogan de cette édition 2017 de la marche Existrans est fort à propos. Voilà 21 ans que le collectif abonde les rues parisiennes à l’occasion d’une journée par...
  • TRUMP ET LES LGBT : COMMENT IL LES A PIÉGÉS

    L’actualité est chargée, de l’autre côté de l’Atlantique pour les LGBT américains ces dernières semaines. Après la sortie du Président des États-Unis largement relayée sur les réseaux sociaux au...
  • Et un jour une « femme »…

    Comme quoi, même chez nos amies les bêtes, Les Feux de l’Amour gays existent « L’amour triomphe toujours » dit l’adage. Même malgré des rebondissements rocambolesques, ce sentiment reste d’une puissance...
  • OLIVIER MINNE : ENFIN LE COMING OUT !

    S’identifiant publiquement comme bisexuel depuis un peu plus de trois ans, Olivier Minne semble avoir tourné la page de cette révélation sur laquelle il revenait pourtant en Mars dernier...