TÉMOIGNAGE : Jérémy, 26 ans, Lille

« J'ai commencé une nouvelle vie . »

« J’ai commencé une nouvelle vie . »

 
 

Parce que Garçon Magazine n’est rien sans ses lecteurs, place à l’histoire de l’un d’entre vous. Il s’appelle Jérémy, il a 26 ans et il a souhaité vous faire partager son parcours en tant que gay. Des douleurs, des doutes, mais aussi et surtout une jolie note d’espoir, le jeune homme nous livre un récit touchant.

 

Je ne vis pas dans une famille particulièrement religieuse, mais très fermée d’esprit. J’ai toujours été attiré par les garçons, mais je n’avais jamais osé l’avouer. Quand mes parents parlaient de mon futur, ils me voyaient marié avec la fille d’une connaissance à eux, ou une fille belle et intelligente, donc je m’étais inventé une amourette de collège.

 

« Un soir, alors que j’étais parti avec une amie, ma mère a lu la conversation… »

 

J’ai eu ma première relation homosexuelle à 18 ans avec mon copain de l’époque. Nous parlions surtout via Internet tout les soirs et nous nous voyions de temps en temps en secret. Mais, un soir, alors que j’étais parti avec une amie, ma mère a lu la conversation avec mon copain et c’est à partir de là que tout a commencé…Quand je suis rentré, ma mère m’a demandé si « je l’étais » vraiment, sans me dire clairement de quoi elle parlait. Après une demi-heure à essayer de comprendre ce qu’elle voulait dire,  je finis par acquiescer.

Les mois suivants furent glacials. Elle le dit à mon père qui voulait me faire aller dans un bar gay pour que j’ai une relation avec un autre mec et que j’en sois dégoûté. Entre ma mère et moi, il y eut peu de mots, et ses seules paroles étaient : «Tu ne peux pas dire que t’es gay sans avoir essayé avec une fille avant », ou «  Si tu veux, je te paye même une professionnelle, s’il le faut.» À mes 22 ans, je décidai de partir loin d’eux, car la vie que je menais m’était insupportable. J’ avais pensé au suicide trop souvent et je dormais peu. Donc je suis parti dans le Nord, où j’ai commencé une nouvelle vie, si on peut dire.

 

« Un jour, certainement, je me marierai… »

 

Aujourd’hui, je suis célibataire, mais je vis mon homosexualité pleinement, avec mon passé où j’ai dû mentir, que ce soit dans mon ancien travail ou dans la vie de tous les jours. Je ne mens plus sur mon orientation sexuelle, même si ça a pu m’apporter quelques problèmes avec un collègue qui m’a fait virer d’un site à cause de cela.

Mon seul combat actuellement est de trouver un mec bien qui ne regarde pas que le physique, et de vivre ma vie comme je l’entends. Un jour, certainement, je me marierai, j’aurai des enfants (2 au moins), un chien et une belle maison pleine de vie, d’amour et de respect.

 
 

Vous aussi, vous souhaitez nous raconter votre histoire ?
Parlez-nous de votre vécu en tant que LGBT : vos souffrances, vos combats et vos espoirs.
Envoyez-nous votre récit à gregory@garcon-magazine.com

Grégory Ardois-Remaud

Nantais d’origine, le jeune journaliste est un passionné avant tout qui aime s’évader dans le jardinage ou la littérature. Son talent caché ? Il connaît la bio de Louis de Funès sur le bout des doigts.

Vous aimerez aussi :

  • IST : Les chiffres bilan

    Fin 2016, l’Organisation Mondiale de la Santé déplorait environ 36,7 millions de personnes vivant avec le VIH dans le monde. D’après leurs chiffres, l’Afrique reste la région la plus...
  • Soror Dolorosa : Terre et ciel

    Après 4 ans d’absence, le groupe de cold wave originaire de Toulouse revient avec un nouvel album, Appolo. A cette occasion, nous avons rencontré Andy Julia, le chanteur du...
  • Porn News

     (En partenariat avec PinkX) Il s’en est passé des choses en 2 mois sur le planète « Porn ». Pour vous, nous avons rassemblé les informations essentielles pour briller...
  • Arthur Dreyfus, écrivain sans frontières

    En 2009, Arthur Dreyfus remporte la première place du Prix du Jeune Écrivain et publie la nouvelle Il déserte, aux éditions Buchet/Chastel. Cette entrée en littérature marque le début...