Taïwan : proposition de loi mariage pour tous en danger ?

Une organisation militante pro-famille américaine met son grain dans le dossier mariage pour tous taïwanais.

Depuis quelques mois, de nombreux débats agitent Taïwan, qui pourrait devenir le premier pays asiatique à légaliser le mariage pour tous.

 
 

Pour rappel, une proposition de texte de loi visant à autoriser le mariage de personnes de même sexe est examinée par le Parlement taïwanais. Un des éléments déclencheurs de cette procédure a été la mort de Jacques Picoux, artiste et universitaire français. Il s’était donné la mort en octobre dernier, un an après la disparition de son compagnon. Bien qu’ils aient été ensemble pendant 35 ans, il rencontrait des difficultés car leur relation n’était pas officiellement reconnue. L’annonce de sa mort a créé une réelle prise de conscience collective, dépassant les clivages de la communauté LGBT.

Peu de temps après l’annonce de la mort de Jacques Picoux, un sondage a été réalisé auprès de la population taïwanaise sur la question de mariage pour tous. 51,7% étaient en faveur de son application. Des résultats de ce sondage à découlé la proposition de loi qui a été proposé au Parlement.

Le 26 décembre débutait le second examen du texte, qui avait provoqué de grandes manifestations dans le pays, aussi bien par les « pro » et « anti » mariage pour tous. Les médias du monde entier relaye cette information qui pourrait se révéler être une grande avancée pour les droits des LGBT en Asie.

 

 

Jusqu’ici, les plus fervents opposants à ce projet de loi se sont révélés être les différents groupes religieux, l’Alliance pour le bonheur de la prochaine génération (The Happiness of the Next Generation Alliance) et le parti conservateur, bien qu’il ne soit plus au pouvoir. Mais récemment, MassResistance, une organisation militante « pro-famille » basée au Massachusetts a clairement affiché son soutien aux opposant du mariage pour tous. Arthur Schaper, responsable de MassResistance en Californie, « a travaillé sans relâche avec des militants taiwanais, des expatriés aux États-Unis et d’autres pour faire passer le message. » L’organisation mettrait ses moyens à disposition pour lutter contre la possible application de cette loi. A voir ce que cette intervention changera dans la suite des évènements.

Sarah Boudena

Chez Garçon Magazine, on trouve aussi des filles ! Sa passion secrète : Le binge watching. Bien installée sur son canapé, emmitouflée dans son plaid, avec son chat et son amoureux.

Vous aimerez aussi :

  • Existrans : les T et I sont dans la rue

    Le slogan de cette édition 2017 de la marche Existrans est fort à propos. Voilà 21 ans que le collectif abonde les rues parisiennes à l’occasion d’une journée par...
  • TRUMP ET LES LGBT : COMMENT IL LES A PIÉGÉS

    L’actualité est chargée, de l’autre côté de l’Atlantique pour les LGBT américains ces dernières semaines. Après la sortie du Président des États-Unis largement relayée sur les réseaux sociaux au...
  • Et un jour une « femme »…

    Comme quoi, même chez nos amies les bêtes, Les Feux de l’Amour gays existent « L’amour triomphe toujours » dit l’adage. Même malgré des rebondissements rocambolesques, ce sentiment reste d’une puissance...
  • OLIVIER MINNE : ENFIN LE COMING OUT !

    S’identifiant publiquement comme bisexuel depuis un peu plus de trois ans, Olivier Minne semble avoir tourné la page de cette révélation sur laquelle il revenait pourtant en Mars dernier...