Lille : Petit voyage en licorne !

Benjamin vous fait découvrir une nouvelle asso de l’université Lille 1, LICoRNE !

Benjamin vous fait découvrir une nouvelle asso de l’université Lille 1, LICoRNE !

 
 

Non, je ne vous parle pas de cet animal légendaire, mais d’une toute nouvelle association. Créée en février de cette année, LICoRNE est une association étudiante établie sur le campus de l’université de Lille 1 à Villeneuve d’Ascq. Adressée aux étudiants comme au personnel de l’université, LICoRNE vous ouvre ses portes. Garçon a rencontré un de ses fondateurs, Gwenn.

 

L’association vient à peine de trouver un local, mais commence déjà à faire son trou. Gwenn, étudiante et jeune trans et ses amis sont à l’origine du projet. Pour eux, il fallait retrouver un lieu de réunion et d’échange pour la communauté LGBT+ de Lille 1. Fascinée par les associations LGBT étudiantes dans la cité nordiste, Gwenn y a franchi le pas.

 

COMMENT EST NÉE L’ASSOCIATION ?

Alors que des associations LGBT fleurissent dans toutes les universités de la métropole lilloise, LICoRNE joue la carte de la simplicité. De Bon Chic Bon Genre à Sciences Po à Liberté à Lille 3, l’association veut proposer une autre dynamique. Basée sur le respect mutuel, l’association veut sensibiliser les étudiants aux thématiques LGBT. Ainsi la jeune association LiCoRNE (LGBT+ et Inclusifs-ves Coordonné-e-s et Réuni-e-s pour Nous Émanciper) veut rapidement faire parler d’elle au sein de l’université Lille 1. Née au mois de février 2016, l’association menée par un petit groupe d’étudiants est enfin devenue réalité.

LA SENSIBILISATION AU CŒUR DU PROJET

Alors que les propos LGBTphobes sont très présents à l’université, pour Gwenn, la priorité c’est d’éduquer. « On n’est qu’au début, faut le temps que ça se fasse », rappelle le co-fondateur de l’association. Mais il est obligatoire d’agir pour mieux prévenir. D’abord, par la projection de films une fois par mois. Le 3 octobre dernier était projeté le documentaire La domination masculine qui traite de la domination du patriarcat dans notre société. À l’occasion du festival Mixcité de Lille 1, l’association a tenu un stand et avait créé un jeu de l’oie pour sensibiliser aux LGBTphobies. Mais quelles actions sont-elles à prévoir pour l’année 2017 ? …

 
 

La suite à retrouver dans Garçon Magazine n°7, chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous, et recevez une montre !

Sarah Boudena

Chez Garçon Magazine, on trouve aussi des filles ! Sa passion secrète : Le binge watching. Bien installée sur son canapé, emmitouflée dans son plaid, avec son chat et son amoureux.

Vous aimerez aussi :

  • Existrans : les T et I sont dans la rue

    Le slogan de cette édition 2017 de la marche Existrans est fort à propos. Voilà 21 ans que le collectif abonde les rues parisiennes à l’occasion d’une journée par...
  • TRUMP ET LES LGBT : COMMENT IL LES A PIÉGÉS

    L’actualité est chargée, de l’autre côté de l’Atlantique pour les LGBT américains ces dernières semaines. Après la sortie du Président des États-Unis largement relayée sur les réseaux sociaux au...
  • Et un jour une « femme »…

    Comme quoi, même chez nos amies les bêtes, Les Feux de l’Amour gays existent « L’amour triomphe toujours » dit l’adage. Même malgré des rebondissements rocambolesques, ce sentiment reste d’une puissance...
  • OLIVIER MINNE : ENFIN LE COMING OUT !

    S’identifiant publiquement comme bisexuel depuis un peu plus de trois ans, Olivier Minne semble avoir tourné la page de cette révélation sur laquelle il revenait pourtant en Mars dernier...