Frank Schecter, l’homme pluriel

Photographe, blogueur, modèle, styliste, artiste… Ce jeune Verseau, qui vient de fêter ses 31 ans le 28 janvier dernier, maîtrise tous les ressorts de la mode. Au fil des rencontres et des expériences, ce...

Photographe, blogueur, modèle, styliste, artiste… Ce jeune Verseau, qui vient de fêter ses 31 ans le 28 janvier dernier, maîtrise tous les ressorts de la mode. Au fil des rencontres et des expériences, ce passionné est parvenu à se distinguer comme influenceur. Suivi aujourd’hui par plus de 160 000 abonnés, le Lorrain est aujourd’hui un homme très actif et très demandé, suivi par les plus grandes marques. Rencontre avec un artiste au destin hors du commun qui a su tisser sa toile. 

« J’ai été repéré grâce à mon Instagram » 

Racontez-nous vos premiers pas dans la mode et votre transition de photographe à modèle… 

Au départ, j’avais mon propre appareil mais pas de modèles : je me suis alors photographié tout seul. Ensuite, j’ai posé pour d’autres photographes qui n’avaient personne non plus, pour les aider. Et c’est comme ça que je suis devenu modèle. 

Quand avez-vous choisi de créer votre propre blog ? 

Il y a deux ans. J’ai commencé à travailler avec une amie journaliste à Metz. Nous avions constaté qu’il y avait de nombreux évènements dans notre ville : des show cases, des défilés… Nous avions beaucoup d’activités ! Mon envie initiale était de partager tout cela sur le blog. 

À travers toutes vos activités, comment avez-vous réussi à vous imposer en tant qu’influenceur ? Nous avons commencé à fréquenter ce monde et à réseauter, sur Paris et un peu partout ailleurs. Quand j’ai arrêté de travailler avec elle, j’ai vite été repéré par Wad Magazine grâce à mon Instagram. C’est là où je suis le plus présent et le plus actif. 

Comment définiriez-vous votre public sur les réseaux sociaux ? 

Au début, je pense qu’il y avait des personnes qui étaient simplement curieuses, et d’autres qui aimaient vraiment la mode. Aujourd’hui, je retrouve véritablement des personnes qui aiment cet univers et qui en font partie. Ainsi, il y a des marques qui me suivent, mais aussi des amis photographes, des modèles, des gens connus dans la profession. Cela commence à prendre de l’ampleur. 

Lorsque vous participez à un défilé, quel rôle jouez-vous ? Vous déplacez-vous en tant que blogueur, photographe, influenceur ? 

Aujourd’hui, si je vais en défilé, c’est surtout grâce à Wad Magazine. Je peux ensuite promouvoir et relayer ces évènements sur mon blog et sur Instagram essentiellement. Depuis que j’ai commencé, dans le cadre du travail, j’ai été amené à beaucoup voyager : j’ai été à Londres, à Barcelone, à Lisbonne, j’ai pu faire la Fashion Week à Porto. Et dernièrement, j’ai aussi pu embarquer pour Tokyo. Certaines semaines peuvent être très calmes et, pendant d’autres, je n’arrête pas de bouger ! 

Comment parvenez-vous à vous démarquer des autres influenceurs ? 

Le fait de posséder plusieurs casquettes m’aide beaucoup. Avec ces multiples étiquettes, je peux me différencier en proposant des choses diverses : je peux m’exprimer en tant que photographe, modèle, artiste. Il y a tellement de possibilités. Je fais beaucoup de choses, et je pense que c’est ce qui plaît. 

Plus d’infos ! 

Facebook : @FranckSchecter 

Instagram : @franckschecter 

Twitter : @FranckSchecter 

www.franckschecter.fr 

Vous aimerez aussi :