Vidéo : La revue totalement ratée de Nicolas Canteloup

"On pensait que c'était trash, c'était juste pas drôle et vulgaire. Très sincèrement désolé." On confirme Nicolas, c'est pas drôle du tout.

« On pensait que c’était trash, c’était juste pas drôle et vulgaire. Très sincèrement désolé. » On confirme Nicolas, c’est pas drôle du tout.

 
 

Déjà que « l’affaire Théo » est insupportable, c’était bien la peine d’en remettre une couche. Pour rappel, le jeune homme de 22 ans est actuellement hospitalisé, à la suite d’une interpellation policière d’une violence inouïe. D’après son témoignage, en plus d’insultes, de coups et d’humiliations, un policier a « volontairement » introduit sa matraque dans l’anus du jeune homme, y laissant une ouverture de 5 cm. Je vous laisse sortir vos règles… En plus de la violence de l’interpellation, on peut qualifier le geste du policier de viol. Un viol violent, aussi bien physiquement que psychologiquement.

Le jeune homme est en Interruption de Travail Total de 60 jours. La pénétration, en plus de lui déchirer l’anus a causé des dommages au niveau du côlon. A l’heure actuelle, il est impossible de dire quelles seront les séquelles avec lesquelles il devra vivre, mais on parle d’incontinence. A 22 ans. Sympathique hein ?

Alors désolé, mais là, c’est plus qu’un gros dérapage : c’est du gros foutage de *biiiiiiiip*.

Sur une imitation de François Hollande, l’humoriste lance :

 

« Je tiens maintenant à m’adresser à la population gay de ce pays. Une population qui me tient particulièrement à cœur car c’est moi qui ai fait le mariage gay (…). J’espère que vous le savez parce que c’est le seul truc de bien que j’aie fait en cinq ans (…). Je voulais leur dire ceci : amis gays, ce n’est pas la peine non plus de chercher un deux-pièces sur Aulnay centre. La police ne recommencera plus. C’était un accident, pas une pratique courante sur Aulnay-sous-Bois. »

 

Comment te dire… Non, les gays ne rêvent pas de se faire éclater par une matraque. Je dirais même, non, personne ne rêve de se faire violer par une matraque. Mais ce n’était visiblement pas assez. Il continue :

 

« Avec cet épisode de la matraque, si Théo, après réflexion, se découvre des sentiments pour le policier qui lui a introduit la matraque, ils pourront s’épouser. C’est légal ! »

 

Humhum… Nous sommes à la recherche du respect ! Plus sérieusement, si on récapitule, on a un petit concentré d’homophobie sur fond d’apologie du viol avec un supplément syndrome de Stockholm ? Très bien très bien ! Un grand merci à Nicolas !

Très vite, l’humoriste et son producteur ont publié un message d’excuse :

 

« C’était un très gros dérapage ce matin, évidemment involontaire. Très mauvaise inspiration qui ne nous ressemble pas. On pensait que c’était trash, c’était juste pas drôle et vulgaire. Très sincèrement désolé. »

 

Bah ouais les gars ! Faut se réveiller ! Vouloir rebondir sur cette affaire de façon humoristique, oui, pourquoi pas ! Mais là quand même…

 

 

Vous aimerez aussi :

  • Existrans : les T et I sont dans la rue

    Le slogan de cette édition 2017 de la marche Existrans est fort à propos. Voilà 21 ans que le collectif abonde les rues parisiennes à l’occasion d’une journée par...
  • TRUMP ET LES LGBT : COMMENT IL LES A PIÉGÉS

    L’actualité est chargée, de l’autre côté de l’Atlantique pour les LGBT américains ces dernières semaines. Après la sortie du Président des États-Unis largement relayée sur les réseaux sociaux au...
  • Et un jour une « femme »…

    Comme quoi, même chez nos amies les bêtes, Les Feux de l’Amour gays existent « L’amour triomphe toujours » dit l’adage. Même malgré des rebondissements rocambolesques, ce sentiment reste d’une puissance...
  • OLIVIER MINNE : ENFIN LE COMING OUT !

    S’identifiant publiquement comme bisexuel depuis un peu plus de trois ans, Olivier Minne semble avoir tourné la page de cette révélation sur laquelle il revenait pourtant en Mars dernier...