TIGALY : déjà la 7è édition ! Le sport LGBT

...

La Fédération sportive gaie et lesbienne (FSGL) fête ses 30 ans cette année, et prépare activement les Gay Games 2018. Pour la 1ère fois de leur histoire, cet évènement sportif mondial gay et lesbien aura lieu à Paris. Je saisis la balle au bond pour faire un zoom sur la FSGL et sur le grand tournoi lyonnais TIGALY…  

Faire du sport dans un club LGBT, c’est tout sauf faire un repli communautaire. C’est pratiquer dans un cadre bienveillant, sans propos homophobes, sans avoir peur de choquer en racontant sa dernière soirée torride avec Greg, le grand poilu viril, et, surtout, sans discrimination. 

D’un club parisien à une fédération nationale, je vous présente la FSGL ! 

En 1986, un petit groupe d’athlètes français revenus enthousiasmés des Gay Games de San Francisco décide de créer un club multisports. Le « Comité gay Paris Ile-de-France » (CGPIF), est lancé en 1987, avec 17 sports représentés. Le CGPIF se transforme progressivement en fédération sportive LGBT, d’abord régionale, puis nationale. Des clubs se forment dans plusieurs villes de France. Le CGPIF devient alors la Fédération sportive gaie et lesbienne (FSGL) pour encourager et soutenir le développement des associations sportives LGBTI en France et lors des compétitions internationales. 

Aujourd’hui, la FSGL, c’est 43 clubs répartis dans 7 régions, soit une cinquantaine de disciplines, à des niveaux allant de l’activité de loisir au sport de compétition. Chacun y trouvera ce qu’il recherche, dans un climat amical : des moyens d’améliorer sa condition physique, de relever des défis sportifs ou d’atteindre l’excellence. 

Grâce à la FSGL, les clubs peuvent se faire connaitre au-delà des seuls « initiés », et bénéficier des expériences des autres, tout en encourageant partout la pratique sportive. La Fédération subventionne également plusieurs évènements sportifs. 

L’exemple de TIGaLy 

En Alsace-Lorraine et en Rhône-Alpes, Rebelyon (dont je vous parle dans notre page spéciale Rugby), les Front Runners Lyon (course à pied), Unydance (danse de salon), les Dérailleurs (pour les fans de la pédale) et Cargo sont affiliés à la FSGL. 

Cargo, organise le TIGALY (tournoi international gay de Lyon) tous les deux ans, lors du week-end de Pâques, avec le soutien de la FSGL. Cette année, le TIGALY rempile pour une 7ème édition, du 14 au 17 avril. De nombreuses activités sportives seront représentées : de la natation (inutile de me dire « j’peux pas, j’ai piscine »), du football, du handball, du volley, du badminton et du squash. 1200 participants sont attendus, sans condition d’âge, de sexe, ou de niveau de jeu.  

Mais le TIGaLy, c’est aussi des sorties, des promenades et d’autres (bonnes) surprises, pour les sportifs et leurs accompagnants, grâce à un réseau d’établissements partenaires du tournoi. Et pour la soirée de clôture, tout ce beau monde se retrouve au Transbordeur pour se dandiner sur la piste. Merde, on ne va pas se laisser piquer nos icônes (comme Gloria Gaynor) sans réagir ! 

Vous l’aurez compris, il est grand temps d’enfiler ce fabuleux short qui vous a fait craquer durant les soldes (bon, surtout le modèle qui le portait), on vous attend sur le terrain ! 

Site de la FSGL : www.fsgl.org 

Le programme du Tigaly 2017 sur son site : www.tigaly.com  

FERMER
FERMER