Rugby : vous allez avoir envie de vous faire plaquer ! 

« Un maul, c’est comme une partouze, l’important, c’est d’être bien serrés ». Voilà une jolie expression typique du rugby. Portrait de nos deux équipes régionales à l’occasion du tournoi de...

« Un maul, c’est comme une partouze, l’important, c’est d’être bien serrés ». Voilà une jolie expression typique du rugby. Portrait de nos deux équipes régionales à l’occasion du tournoi de l’Ov’à’Lyon 2017, qui se déroulera à Lyon les 26 et 27 mars prochains : la mêlée alpine à Grenoble, et les Rebelyons de… Lyon ! 

Depuis 2004, la mêlée alpine ouvre le jeu

A Grenoble, il y a les pros du FC Grenoble Rugby, qui évoluent en queue du classement du Top14. Mais, à côté, il existe un petit club, très différent, « la Mêlée alpine ». Un club qui s’assume « gay et hétéro-friendly ».

L’idée a germé en 2004 dans la tête de Christophe Solignac, entraîneur-joueur, après avoir découvert l’existence de la seule équipe gay de Rugby, « Les Gaillards », qui venait de se créer à Paris.

Mais ce qui rassemble les joueurs de « la Mêlée alpine », ce n’est pas tant leur orientation sexuelle (même s’ils sont très à l’aise là-dessus) que leur passion du rugby. Mais alors, pourquoi un club gay ? Tout simplement parce qu’ils voulaient prouver qu’on peut être homosexuel, et ne pas être « faible ».

Les joueurs de la Mêlée alpine assistent aux matchs du FCG Rugby, dont ils apprécient les performances en passionnés qu’ils sont, et s’entrainent parfois avec un club ami, les « Lunatics ». Bien entendu, le rugby, même g…

La suite à retrouver dans Garçon Magazine n°8, chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous, et recevez une montre !

Vous aimerez aussi :