Le festival de la (grosse) bite : Nouvel épisode WTF au Japon

Kanamara Matsuri, le festival de la fertilité, où des centaines de bites sont glorifiés. Entre Tokyo et Yokohama, presque 25 000 habitants et touristes arpentent les rues pour célébrer...

Kanamara Matsuri, le festival de la fertilité, où des centaines de bites sont glorifiés. Entre Tokyo et Yokohama, presque 25 000 habitants et touristes arpentent les rues pour célébrer l’attribut masculin. Au menu : friandises en tous genres en forme de phallus, statues géantes, lunettes (avec un pénis pour faire le nez) ou encore des portes-clefs.

 

 

Festival Kanamara Matsuri / 2016

Un rassemblement des plus étranges au monde, mais qui n’a rien à voir avec une blague. Après le hentai aux tentacules, et les jeux télévisés plutot hors du commun, le pays du soleil levant ne cesse d’étonner le monde. Une culture qui ne cesse de faire rayonner son excentricité par delà le monde.

Chaque année, au début du mois d’avril, et depuis plus de 40 ans, d’énormes chars sont portés à travers les rues. Un profond hommage à la fertilité, qui met de coté toute fausse pudeur.

 

Éducatif, festif, mais pas queue!

Le folklore mis de coté, ce rassemblement a aussi un fort rôle formateur. Hiroyuki Nakamura, prêtre au sanctuaire shinto local, expliquait l’année dernière :
« Si les jeunes enfants ne prennent pas l’habitude de voir des organes génitaux masculins, ils pourraient être paniqués le moment venu. » Star de la fête, un penis d’acier à taille humaine. (Plus d’1.75m quand même)

 

L’occasion de goutter aux spécialités locale

Les fonds récoltés dans la vente d’objets divers sont consacrés à la recherche sur le sida. Le temple, lui, reçoit toute l’année des couples désireux d’augmenter leur chances d’avoir des enfants. Ce n’est pas seulement pour se reproduire que le temple existe, les prostitués, elles aussi font également le voyage.

 

« Elisabeth, statue de plus 1.50m offerte par un groupe de travestie local en 2016

 

 

Entre tradition et pénétration

C’est une légende qui vient de l’ère Edo (1603-1868). Un démon avec des dents aussi coupante qu’une lame de Katana aurait élu domicile dans le vagin d’une femme. Sa façon de faire régner la terreur? En castrant les hommes le soir des nuits de noces. Dans sa tourmente, la possédée demanda de l’aide auprès d’un forgeron. Ce dernier aurait alors créé l’arme ultime pour rendre inoffensive le monstre et briser ses dents acérés, un godemichet en acier. Suite à cette légende, le festival a vu le jour.

Depuis un énorme pénis en acier orne la cour du sanctuaire en hommage aux divinités shinto de la fertilité, de l’enfantement et de la protection contre les maladies sexuellement transmissibles.

le festival du pénis au Japon

Oui, il y a un festival du pénis au Japon. Et ça a l'air génial.

Publié par Topito Video sur mardi 4 avril 2017

Vous aimerez aussi :