Marie Myriam « Si ça doit s’arrêter là, c’est déjà magnifique »

La dernière chanteuse qui fit gagner la France vient de sortir un double best-of de 40 titres pour 40 ans de carrière et sort également sa biographie pour nous parler de sa vie. Elle souhaitait...

La dernière chanteuse qui fit gagner la France vient de sortir un double best-of de 40 titres pour 40 ans de carrière et sort également sa biographie pour nous parler de sa vie. Elle souhaitait marquer le coup pour les 40 ans de sa victoire à l’Eurovision : raconter sa vie avec l’aide de la mémoire de sa maman de 80 ans, telle une thérapie, pour tenter de guérir ou de soigner la perte des hommes de sa vie (son papa et son mari). 

Avec cet album, que vouliez-vous offrir à votre public ?  

Ce sont pour la plupart des raretés. En premier, je voulais mettre L’oiseau et l’enfant dans sa version originale, qui n’est jamais sortie en CD. Par exemple, sur mon chemin j’ai aussi rencontré Jean-Louis Murat et nous avions enregistré un duo qui était resté jusque-là inédit. J’ai beaucoup été conseillée par Mathieu [Johann, que Marie remercie dans le livret, ex-finaliste de la Star Ac’ 4ndr], c’est lui l’oreille de fan. Il y a même des titres que j’avais oubliés. Le dernier titre est Ton univers que j’ai écrit avec une amie qui avait perdu son papa un an après le mien, une chanson dédiée à nos papas disparus, en fait.  

Et après ce coup d’œil dans le rétroviseur, comment appréhendez-vous la suite ?  

Je ne sais pas ce que sera ma vie demain, si un jour je pourrais rechanter, mais lorsque je revois tout cela, je me dis que j’ai eu énormément de chance. Si ça doit s’arrêter là, déjà, c’est magnifique. Quand je pense aux gens que j’ai rencontrés : Brassens, Gainsbourg, Moustaki, Toots Thielemans, je me dis que j’ai eu de la chance. 

Vous avez gagné l’Eurovision il y a 40 ans… Avez-vous un conseil pour Alma (la représentante française de cette année) que vous avez rencontrée ? 

Je lui ai dit : « Au moment où tu seras seule devant ton micro, il faut te dire : « Moi, j’y crois, j’y crois, j’y crois… jusqu’à la fin de ton titre ! » 

Double best-of 40 ans de carrière, inclus un livret de 16 pages. SMPC, 15,99 €. Sortie : 21 avril 2017. 

La Fille du Ribatejo, de Marie Myriam. Éditions de l’Archipel, 240 pages, 18 €. Sortie : 3 mai 2017. 

Vous aimerez aussi :