Démineurs, l’asso qui jette des paillettes pour plus de tolérance !

Depuis août 2015, une jeune et turbulente association, Démineurs, agite la trop tranquille vie stéphanoise.  Leur cible ? « Déminer » l’intolérance et l’homophobie en organisant des évènements culturels et festifs toujours plus surprenants. Je suis allé enquêter au...

Depuis août 2015, une jeune et turbulente association, Démineurs, agite la trop tranquille vie stéphanoise.  Leur cible ? « Déminer » l’intolérance et l’homophobie en organisant des évènements culturels et festifs toujours plus surprenants. Je suis allé enquêter au pays des gueules noires… 

En allant visiter, en avril dernier, la Biennale Internationale Design Saint-Étienne, qui rend jalouses la plupart des villes d’Europe (sauf Lyon, il ne faut quand même pas pousser, mais c’est normal, nous avons tout à Lyon), j’ai entendu parler d’une association qui réveille la ville : Démineurs. N’écoutant que mon courage, je suis revenu au pays des « gagas » (ne riez pas, le Stéphanois se vexe très vite !) pour enquêter… 

Non, lecteur adoré, même si tu me supplies à genoux (hmm, fais-le quand même, juste pour voir ?) le gone que je suis ne critiquera pas Saint-Étienne ! 

Démineursasso LGBTI+ ? 

Au début, il y a trois amiEs jeunes et aimant faire la fête. Très vite, ils se rendent compte que la vie LGBT dans la ville est un peu limitée, surtout quand on est jeune. Alors, après quelques mois de gestation, l’idée de fonder une association a fait son chemin. Démineurs était née, en hommage au passé minier de Saint-Étienne. Et, comme ici on ne fait rien comme tout le monde, Démineurs est une association LGBTI+ : « Lesbienne-Gay-Bi-Trans-Queer-Intersexe, et… plus si affinités ».   

Les Démineurs/euses sont environ 70 : majoritairement jeunes – mais pas que -, majoritairement homosexuelLEs – mais pas que -. Leur point commun ? L’ouverture d’esprit et la volonté de réunir celles et ceux se sentant délaisséEs parce qu’ayant une sexualité et/ou une identité de genre différente. Le plus souvent autour d’un verre … ou deux.  

En deux ans, Démineurs a investi la ville à coup d’événements culturels et festifs, ouverts à toutes et à tous (gays, lesbiennes, bi, trans ou hétéros qui n’ont pas peur des homos). Conférences, cafés-débat, jeux, ateliers de réflexion sur le genre ou projections de films. Tous les 3èmes mercredis du mois à 19h30, dans les locaux d’Actisont lieu les Réuni-apéro pour faire le point sur les évènements à venir, mais aussi proposer une écoute bienveillante. 

Démineurs, en mai fais ce qu’il te plaît ! 

Et puis, il y a les mythiques soirées « charbon-paillettes » queer, « bodypositives » organisées à La Coop (la #3 aura lieu le 20 mai). C’est franchement très chouette, et les sets musicaux sont excellents. Qui n’a jamais rêvé de voir s’agiter des centaines de petits culs sexys sur un dancefloor envahi de paillettes ?  

Démineurs vous attend, lors de la journée de lutte contre l’homophobie et la transphobie, place Jean Jaurès le 17 mai, de 16h à 20h. Et puis sinon, il y a l’adhésion : à 5 euros (à peine le coût d’un sachet de paillettes !), il serait dommage de s’en priver, non ? 

PLUS D’INFOS ! 

démineurs.association@gmail.com.  

Vous aimerez aussi :