PRESIDENTIELLES : SOS HOMOPHOBIE VOTERA POUR…

Au contraire de l’Inter LGBT et sa position pour le moins ambigüe, SOS HOMOPHOBIE a livré ce-matin son appel « contre la haine, pour la République et la préservation des...

Au contraire de l’Inter LGBT et sa position pour le moins ambigüe, SOS HOMOPHOBIE a livré ce-matin son appel « contre la haine, pour la République et la préservation des droits et des libertés fondamentales ».


Une position sans ambiguïté contrairement à celle de l’Inter LGBT qui appelle à se mobiliser contre les idées du Front National sans… appeler à voter Emmanuel Macron…« SOS homophobie appelle donc à faire barrage à Marine le Pen et au Front National en votant Emmanuel Macron, seule stratégie efficace pour défendre les valeurs républicaines et démocratiques et à même de garantir nos droits et nos libertés fondamentales. » C’est par cette déclaration on ne peut plus claire que l’association a livré son positionnement à seulement dix jours du second tour de l’élection présidentielle.

Une position qui tranche avec celle de l’Inter-LGBT

Le communiqué de SOS Homophobie rappelle que le candidat du mouvement En Marche ! a signé la charte d’engagement pour les personnes LGBTI préparée par SOS homophobie. Même si celle n’oublie pas que Emmanuel Macron « ne s’engage pas clairement à accorder la PMA pour tou-te-s, il ne se prononce pas sur les droits des personnes trans et sur l’adoption d’une nouvelle loi sur le changement d’état civil, et il ne fait aucune proposition sur les conditions de vie des personnes intersexes », l’association rappelle qu’à ce stade de l’élection, ce qui importe est davantage « la garantie et de la préservation de nos droits et de nos libertés ». Le candidat semble être le seul des deux candidat-e-s du second tour qui permettra de les préserver, le seul avec lequel le dialogue restera possible pour continuer à avancer en faveur des droits des personnes LGBTI. »

La porte-parole de l’Inter-LGBT, Clémence Zamora-Cruz a, elle, expliqué le positionnement de l’association sur Yagg en disant que l’Inter est a partisane. Etrange, quand on sait qu’en 2002, celle-ci s’était prononcée pour Jacques Chirac, et en 2012 pour François Hollande. Les temps changent apparemment…

Grégory Ardois-Remaud

Grégory Ardois-Remaud

Nantais d’origine, le jeune journaliste est un passionné avant tout qui aime s’évader dans le jardinage ou la littérature. Son talent caché ? Il connaît la bio de Louis de Funès sur le bout des doigts.

Vous aimerez aussi :