Les  droits des homosexuels et des familles homoparentales, qu’en pensent les français?

C’est donc le président le plus jeune de la Vème République qui s’installe à l’Elysée. Une parfaite occasion pour l’ADFH,  l’Association Des Familles Homoparentales de faire le point sur...

C’est donc le président le plus jeune de la Vème République qui s’installe à l’Elysée. Une parfaite occasion pour l’ADFH,  l’Association Des Familles Homoparentales de faire le point sur la perception de l’homoparentalité et la position des Français sur la question des droits des homosexuel-le-s et des familles homoparentales. Une grande enquête, commandé à l’Ifop a été  réalisée auprès d’un échantillon national. Elle s’avère riche en enseignements.

 

Les Principaux résultats sont :

 

  • 63% des Français pensent que les familles homoparentales sont des familles à part entière (+2 points en deux ans)
  • 71% des Français connaissent dans leur entourage direct un-e ou plusieurs homosexuel-le-s qui, pour 22% d’entre eux/elles, ont des enfants.
  • 62% des Français sont contre l’abrogation de la Loi Taubira et 65% des Français souhaitent que le prochain Président de la République maintienne cette loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe.
  • 59% des Français sont pour l’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) aux couples de femmes (+6 points) et 56% des Français souhaitent que le prochain Président de la République fasse cette réforme.
  • 66% des Français ont une bonne image des mères porteuses.
  • 57% des Français souhaitent voir en France un encadrement de la Gestation Pour Autrui (GPA) pour les couples hétérosexuels et 44% pour les couples d’hommes (+4 points).
  • 65% des Français souhaitent que le prochain Président de la République reconnaisse les mêmes droits aux enfants nés par GPA que les autres enfants.
  • François Hollande apparaît comme le candidat le plus favorable aux réformes en faveur des droits des homosexuels (55% des Français le jugent favorables à ces réformes), devant les autres candidats ou potentiels candidats de gauche à l’élection présidentielle comme Jean-Luc Mélenchon (35%) ou Emmanuel Macron (27%)
  • A droite, tous les candidats paraissent aux yeux des Français plus opposés que favorables à la défense des droits des couples homosexuels : Nicolas Sarkozy apparaissant, de loin, comme le candidat politiquement le moins « Gay-friendly » de tous les candidats à la primaire des Républicains (46% des Français le jugent hostile à ces droits, contre seulement 14% qui pensent qu’il leur est favorable).
  • A l’extrême-droite, Marine Le Pen n’en reste pas moins perçue comme la personnalité politique la plus opposée aux droits des couples homosexuels : 60% des Français estiment qu’elle y est hostile, contre seulement 14% qui pensent qu’elle leur est favorable

 

 

Le point de vue de l’ADFH sur les résultats de l’enquête : 

La grande nouveauté est d’avoir pu mesurer la sensibilité des Français à l’égard des personnes homosexuelles et des familles homoparentales. Si les études démontrent une population homosexuelle en France évaluée autour de 3 à 4%, ce sondage nous fait découvrir que 7 Français sur 10 connaissent des homosexuel-le-s qui, pour 22% d’entre eux/elles, élèvent des enfants. L’étude démontre que les Français sont sensibles aux thématiques LGBT car cela les touches dans leurs cercles proches.

 

Étude de l’Ifop pour l’ADFH réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 23 au 30 août 2016 auprès d’un échantillon de 2 274 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Vous aimerez aussi :