5000 dollars en poche en prouvant l’homosexualité du nouveau président, Emmanuel Macron

C’est un site américain qui offre la belle somme de 5000 dollars (4569.50€ environ) à celui ou celle qui prouve que le nouveau locataire de l’Elysée est gay. A...

C’est un site américain qui offre la belle somme de 5000 dollars (4569.50€ environ) à celui ou celle qui prouve que le nouveau locataire de l’Elysée est gay. A l’origine de ce troll politique, Chuck Johnson, fidèle abonné des fake news. C’est un homme proche de Steve Bannon, l’inspirateur du Muslim Bam, et pro-Trump. De charmants amis, pour un charmant personnage.

 

 

Screen shot de la prime

S’il y a quelque chose que personne n’a vu débarquer pendant cette campagne présidentielle très in conventionnelle, c’est les fake news (les fausses informations) venu directement du nouveau continent.

 

Après Jack Posobiec et les Macron Leaks, c’est Chuck Johnson qui se met contre le président. C’est sur deux sites que ce dernier cherche à polluer les esprits.

Got News, premier website, présenté comme un site de journalisme d’investigation, il se contente de fabriquer et partager des intox grossières sur Macron. Même si ce dernier est plutôt grossier, la vraie chimère, c’est son deuxième site.

 

Charles C. Johnson

 

Avec un renard roux en guise de logo, We Searchr propose de payer des primes aux internautes qui se sentent capables de révéler une enquête. Depuis plusieurs mois, We Searchr a levé plus de 5 000 dollars pour les offrir à quiconque apporterait la preuve de… l’homosexualité de Macron. 

«Le candidat favori des médias ment-il au sujet de son attirance pour les hommes?», demande le site.

 

Chuck Johnson a assuré au journal Libération ne pas savoir. Pourtant il est bien écrit sur le site que cette prime a été publiée par l’équipe de We Searchr.

 

Il ne faut pas sous-estimer l’homme de 28 ans. Il a beau passé pour un illuminé, son site est sur tous les fronts.

C’est donc 87 000 dollars qui ont été récoltés pour payer la défense de «Based Stickman» Kyle Chapman, un héros américain, pro-Trump, qui combat violemment l’antifasciste armé d’un bouclier et d’un bâton.

Ou bien encore 50 000 dollars pour prouver que le fondateur de Gawker, un des «ennemis» de Chuck Johnson, serait engagé dans des malversations financières.

 

 

Il voit le monde comme une lutte des mondialistes contre les nationalistes. Devinez  à quelle catégorie il appartient ? Il est d’un soutient inébranlable pour Trump, pour Le Pen et l’AfD allemande.

 

S’il s’est intéressé à l’élection française, ce serait uniquement car il se considère comme journaliste et a donc «pour obligation de publier ces informations» sur Macron.

Quoi qu’il en soit, ces affirmations sont FAUSSES.

Vous aimerez aussi :