Angers : une Pride ouverte sur le monde !

Pour la 18è année, le centre LGBT  Quazar organise la Pride de la cité angevine. L’occasion de rencontrer Bernard Moreau, porte-parole et référent « droit d’asile LGBT » pour nous en...

Pour la 18è année, le centre LGBT  Quazar organise la Pride de la cité angevine. L’occasion de rencontrer Bernard Moreau, porte-parole et référent « droit d’asile LGBT » pour nous en dire plus sur la journée de demain.

Par Grégory Ardois-Remaud 

Bernard Moreau, porte-parole de Quazar

Pouvez-vous nous parler de Quazar, qui organise la Pride d’Angers ?

L’association a été créé en 1993. Elle est militante et agit dans de nombreux domaines : accueil et soutien des personnes LGBT, interventions auprès de publics (scolaire, étudiants, etc..), accueil et accompagnement juridique des victimes d’homophobie, accompagnement des demandeurs d’asile LGBT, convivialité…

Quels sont vos partenaires sur cet évènement ?

Il y a des associations locales comme Tonic’s, Contact 49, Glam, Tagayda, Diver’Genre, TransInter action, et d’autres assos : Aides, Fé2A, Planning familial, Amnesty International, Ligue des Droits de l’Homme. Mais aussi des syndicats : CFDT, CGT, UNSA ; nos partenaires institutionnels : Ville d’Angers, Noxambules, Chabada ; et des établissements commerciaux : Magic Form, l’Entre 2,NRJ, Wag, Photos 5 sens.

Notre mot d’ordre ? « Nos droits : hier, aujourd’hui, demain, on ne lâche rien! »

Quels seront les temps forts de la journée de demain ?
L’ouverture du village associatif aura lieu à 11h, place Leclerc. La Marche des Fiertés débutera à 13h au départ de cette même place. Il y aura une prise de parole place du Ralliement. Mais aussi des animations Dj’s de 16h à 18h au Village associatif, un barbecue au Klub (Tonic’s) à 18h30 et before à l’Entre 2 à 19h. Enfin, nous clôturerons avec la Pride Night de 23h à 5h au Chabada.

 

 

Comment vous définiriez la Pride d’Angers ?
C’est une manifestation revendicative et solidaire. Elle se veut avant tout militante, et ouverte sur la situation des personnes LGBT dans le monde (et non seulement en France).

Quelle est son évolution depuis 18 ans ?

Elle a toujours eu un accent très militant et une ouverture sur le monde (ex : parrainage de la Baltic Pride de Riga en 2009). Le nombre d’associations et organisations partenaires a beaucoup augmenté ces dernières années. Il faut souligner la présence d’un certain nombre de demandeurs d’asile et de réfugiés LGBT parmi les bénévoles et le public. Depuis 3 ans, la Pride d’Angers n’invite plus de personnalités et de partis politiques. La prise de parole est préparée en commun par les associations et organisations partenaires et fait l’objet d’un texte unique (le Manifeste de la Pride).

Nous nous battrons pour la satisfaction de nos revendications : filiation, PMA, droit des personnes transgenres, etc… mais aussi pour le droit d’asile pour les personnes LGBT. » Bernard Moreau- porte-parole

Pourquoi c’est encore important de « marcher » en 2017 ?

Nos acquis restent fragiles et peuvent être remis en cause par des forces politiques ou autres. Nous avons encore des droits à conquérir. L’homophobie augmente. Tant de raisons de marcher le 20 mai 2017 à Angers…

La Pride d’Angers en 2016

Justement, quel serait votre message au nouveau Président, Emmanuel Macron ?
Vous avez été élu par de nombreuses personnes qui n’adhéraient pas forcément à votre projet. Tenez-en compte. Nous nous battrons pour la satisfaction de nos revendications : filiation, PMA, droit des personnes transgenres, etc… mais aussi pour le droit d’asile pour les personnes LGBT.
Grégory Ardois-Remaud

Nantais d’origine, le jeune journaliste est un passionné avant tout qui aime s’évader dans le jardinage ou la littérature. Son talent caché ? Il connaît la bio de Louis de Funès sur le bout des doigts.

Vous aimerez aussi :