TPMP : L’homophobie aux heures de grande écoute

L’émission Touche pas à mon poste ! a eu ce jeudi l’effet d’une madeleine de Proust, au goût relativement amer, pour nombre d’entre nous. On se rappelle tous cette période,...

L’émission Touche pas à mon poste ! a eu ce jeudi l’effet d’une madeleine de Proust, au goût relativement amer, pour nombre d’entre nous. On se rappelle tous cette période, entre 10 et 16 ans, où l’on prenait nos portables pour s’amuser à faire des blagues téléphoniques. On se faisait passer pour un policier, une personne aguicheuse, ou encore pour un abruti fini… on rigolait bien, les copains aussi : c’était sympa, on était jeune et con.

 

 

« Radio Baba », avec comme tête d’affiche le tristement célèbre Cyril Hanouna, reprend ce joyeux concept. Le petit bémol dans l’histoire ? C’est que la bande de potes se transforme en millions de téléspectateurs, et que le canular devient une humiliation cruelle, et publique.

 

Sans éclabousser ses aptitudes pour le téléphone rose, le présentateur, de son petit surnom Baba, s’est attiré les foudres des internautes. Le CSA a rapporté en tout plus de 20 000 plaintes concernant l’émission. Les débats sur « ce qui est homophobe et sur ce qui ne l’est pas » n’ont pas cessé du week-end.

 

Internet n’est pas le seul en guerre

Christiane Taubira s’indigne. L’ex-garde des Sceaux, et défenseur du Mariage pour tous, a elle aussi son mot à dire. Alors que l’entrée des locaux du CSA a été repeint par une quinzaine de militants, c’est sur les réseaux sociaux que l’ancienne ministre réagit.

 

 

L’une des « victimes » de l’homophobie d’Hanouna est dans un état de détresse épouvantable. Les répercussions du canular prennent des tournures dramatiques. L’association Le Refuge annonce ne plus avoir de nouvelles d’une des personnes piégées. Ce dernier était dans un état moral alarmant.

« Notre écou­tant a dû échanger une grande partie de la nuit avec l’un des jeunes piégés par M. Cyril Hanouna et qui était dans un état de détresse morale épouvantable. Nous avons été fort dému­nis devant ses pleurs et sa peur d’être reconnu par ses parents et son entou­rage. »

Nicolas Noguier, président de l’association, est inquiet : le jeune homme humilié par Baba ne répond plus.

 

« Nous n’avons pas son numéro et nous ne savons pas ce qu’il est devenu. »

 

Hanouna n’en restera pas là

L’émission, qui rassemble en moyenne 1,5 million de téléspectateurs tous les soirs, s’est expliquée sur ce canular : Hanouna dit être blessé par les accusations d’homophobie.

« C’est tout ce que je combats depuis des années. »

Hier, il a annoncé avoir  l’intention d’attaquer le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) au sujet de la polémique suscitée. L’animateur estime en effet que l’institution a poussé les téléspectateurs et internautes à témoigner contre l’émission.

 

 

Vous aimerez aussi :