Romain, bénévole du Refuge : « Le jeune gay piégé par Hanouna a reçu des menaces. »

L’association Le Refuge, qui vient en aide aux jeunes homosexuels, a révélé avoir été en contact avec l’un des jeunes piégés par Cyril Hanouna. Le bénévole qui lui a...

L’association Le Refuge, qui vient en aide aux jeunes homosexuels, a révélé avoir été en contact avec l’un des jeunes piégés par Cyril Hanouna. Le bénévole qui lui a parlé, Romain, s’est confié à L’Express.

 

 

Romain, 28 ans, écoutant au Refuge depuis un an pour la ligne d’urgence téléphonique, a discuté avec l’un de ces hommes piégés, en état de détresse après avoir été berné en direct. Il répond aux questions de L’Express.

 

En un an, vous aviez déjà reçu des coups de fil au sujet de l’émission Touche pas à mon poste ! ?

Non, jamais. C’est la toute première fois. À 3 heures du matin, dans la nuit du jeudi au vendredi, je reçois le coup de fil d’un jeune homme en pleurs, bouleversé. Il avait clairement le sentiment de s’être fait avoir, arnaquer, d’être tombé dans un piège.

Il a vraiment cru tomber sur une vraie annonce et, durant les quatre premières minutes de conversation, il a cru avoir affaire à un homme cherchant une relation. Quand Cyril Hanouna a dévoilé sa vraie voix, il a compris.

 

Que s’est-il passé ensuite?

Il a reçu des appels et des textos de membres de sa famille ayant reconnu sa voix. Il a même reçu des menaces de la part de certains d’entre eux, en colère qu’il ait pu divulguer son orientation sexuelle à la télévision. Je suis resté 1h30 avec lui, j’ai essayé de le calmer, de le rassurer sur le fait que l’homosexualité n’est pas un choix ou une honte. Je lui ai même suggéré de porter plainte.

 

Va-t-il le faire?

Il n’avait a priori pas le projet de le faire. Mais il reconnaît que l’animateur s’est clairement moqué des homosexuels, qu’il en a fait une caricature à coup de mots crus et d’attitude exagérément féminine.

 

Vous êtes toujours en contact avec lui?

Non, mais s’il avait rappelé, j’aurais été mis au courant. Je ne sais pas ce qui lui est arrivé, et ça m’inquiète, même si en un an, j’ai eu le temps de me blinder. S’il me lit, je voudrais lui dire qu’il faut qu’il tienne bon, que je le soutiens. Il faut qu’il reste la tête haute, et qu’il n’hésite pas à se rapprocher des autorités compétentes.

 

Vous craignez que cette séquence n’incite d’autres personnes à faire des canulars similaires?

Oui, bien sûr. L’homophobie en France est très présente. En 2016, il y a eu une hausse de 20 % des actes homophobes par rapport à 2015. Ça me fait peur. Je fais partie d’une association qui a pris position, une position que j’estime légitime. On doit être attentif aux jeunes qui se découvrent homosexuels, et dont l’homosexualité est révélée contre leur gré sur une chaîne à une heure de grande écoute. C’est terrible.

Propos recueillis par L’Express

Vous aimerez aussi :