Misterbnb, le airbnb gay made in France fait rêver les États-Unis

Cette idée de plateforme gay, c’est l’alliance entre Matthieu Jost et François de Landes. L’expérience commence en 2013, mais très vite les besoins financiers pointent le bout de leur...

Cette idée de plateforme gay, c’est l’alliance entre Matthieu Jost et François de Landes. L’expérience commence en 2013, mais très vite les besoins financiers pointent le bout de leur nez. Pour financer leur projet, après avoir essuyé de nombreux refus auprès d’investisseurs français, Misterbnb a traversé l’Atlantique. En 2015 ils tentent leur chance aux États-Unis.

On a fait un pari et on a eu raison. On fait des rencontres très intéressantes à New York et à San Francisco“.

 

 

 

 

Résultat: Misterbnb a reçu 5 millions de dollars d’investissements américains et finalise en ce moment une autre grosse levée de fonds.  Le Français est également incubé à 500 Startups, l’un des plus gros accélérateurs de la Silicon Valley. Les Américains ont tout de suite compris le potentiel du tourisme dit LGBT, estimé à 200 milliards de dollars annuels de dépenses.

On répertorie plus de 100.000 logements dans le monde, les utilisateurs sont satisfaits et vivent cette expérience dans un environnement bienveillant“.

Sur la plateforme, identique à celle d’Airbnb, les réservations apparaissent en temps réel en haut de l’écran. Le visuel et le discours sont destinés aux LGBT, mais le site refuse d’être communautaire.

« Quand on a connu la discrimination, il est évidemment hors de question de la faire vivre aux autres »

Le site se revendique donc hétéro-friendly. “On veut juste s’assurer que le genre, le sexe des hôtes ne soit pas un sujet“.

 

 

La start-up franco-américaine qui compte déjà 25 salariés prévoit d’embaucher encore 15 personnes très prochainement. Les restrictions ou amendes qui touchent le géant Airbnb ne font pas peur aux deux Français. “Il n’y a pas d’agences, pas d’appartements dédiés à la location. Les hébergements proposés sont tous habités par les hôtes, ce qui est une des clés de notre succès“.

 

Une idée qui vient d’où ?

Pour la petite histoire, il faut remonter le temps de quelques années. Matthieu Jost et son copain allaient passer un week-end fort sympathique à Barcelone. La plage, le soleil, la chaleur, les cocktails, l’ambiance de la ville, bref la recette parfaite pour un petit séjour en amoureux. Le séjour parfait, mais pas tant que ça, puisque une fois arrivé sur place à leur Airbnb, quand la propriétaire leur a ouvert la porte, elle a été très surprise. Elle leur a demandé s’ils comptaient dormir dans le même lit. Humiliés, ils ont décidés de partir.

De cette malheureuse expérience, Matthieu, qui gérait Misterten, un site de bons plans de vacances pour les LGBT, a eu l’idée de lancer une plateforme spécifique. Un lieu où les gays n’ont pas à faire un coming-out à chaque fois qu’ils décident de réserver dans un établissement. Lors d’une soirée networking à Paris, Matthieu Jost rencontre François de Landes. Ce dernier vient de vendre Sejourning, son site de réservation de vacances.

 

Matthieu Jost

« L’un avait une communauté, l’autre l’expérience de la plateforme de réservation »

Trois mois après leur rencontre, fin 2013, le projet Misterbnb était monté et le site testé auprès d’une population de 50.000 voyageurs.

« Les retours ont été très bons, les gens nous disaient qu’ils n’attendaient que ça ».

« De notre côté, on savait que la cible des voyageurs gays était intéressante. Ils voyagent beaucoup, peuvent improviser. Et quand ils partent en vacances, ils peuvent aussi louer leur appartement » François de Landes

Pour consulter leur site c’est juste ICI

Vous aimerez aussi :