Un été très chaud sur PinkX.EU

Lancé à l’été 2016, le site PinkX.EU fête, cette année, son premier anniversaire et vous réserve, pour l’occasion, plein de surprises comme de nouvelles pastilles sexo et aussi des courts métrages « explicites »…. De quoi passer...

Lancé à l’été 2016, le site PinkX.EU fête, cette année, son premier anniversaire et vous réserve, pour l’occasion, plein de surprises comme de nouvelles pastilles sexo et aussi des courts métrages « explicites »…. De quoi passer un été chaud, chaud, chaud !  

 
SEXO PINK : la nouvelle encyclopédie du sexe et des fantasmes signée PinkX !  

Vous vous êtes toujours demandé quelle était la différence entre un plug et un gode ? Comment réussir son lavement à coup sûr ? Comment bien choisir son cockring… ou encore quelles étaient les zones érogènes que l’on oublie trop souvent et qui méritent d’être redécouvertes ? Avec « SexoPink », l’encyclopédie du sexe et des fantasmes, vous allez enfin avoir toutes les réponses à ces questions… et bien plus encore ! Les premiers numéros de ces pastilles éducatives sont présentés par la porn star française Doryann Marguet,  un expert du sexe qui a plus d’un secret à partager ! « SexoPink » est à voir en exclusivité sur le site PinkX.EU ! 

 
Focus sur Noel Alejandro 

PinkX ouvre, sur son site internet, une nouvelle case dédiée au courts-métrages érotiques et explicites. Premier réalisateur à l’honneur : Noel Alejandro. Ceux qui sont habitués aux festivals de films LGBT ont déjà peut-être eu l’occasion de découvrir ses courts-métrages qui explorent une autre manière de filmer la sexualité, à mi-chemin entre le porno et le cinéma. Dans « Doing Elliot », il montre les retrouvailles torrides entre deux potes du lycée qui s’étaient perdus de vue (les deux acteurs du film sont d’ailleurs ensemble dans la vraie vie). Dans le très beau « Call Me a Ghost », on assiste à la rencontre charnelle entre un fantôme et un beau gosse mélancolique et solitaire. Les amateurs de minets, apprécieront certainement « Eloi & Biel », court-métrage bucolique et sensuel sur fond de découverte amoureuse. Et si le fantasme du réparateur télé vous a toujours émoustillé, ne manquez pas l’excellent « The Cable Guy » !  Tous ces courts métrages sont à découvrir dans les vidéos en illimité de PinkX.EU.  

Et toujours sur PinkX.EU, l’accès illimité à + de 1 000 scènes porno ainsi qu’à la chaîne de TV PinkX 24/24 avec, chaque jour, la diffusion en ligne de 12 films issus des meilleurs studios français et internationaux ! Pendant l’été, vous pourrez notamment revoir les films primés aux derniers PinkX Gay Video Awards ! 
 

PinkX.EU est disponible sur Pc, smartphone et tablette et l’abonnement marche partout en Europe, donc, si vous voyagez,  vous pourrez même en profiter pendant vos vacances !  Envie d’essayer ? PinkX propose une offre d’essai à seulement 1€99 pour 24 heures !  

4 questions à Doryann Marguet aux commandes de SexoPink 

Quelles sont les pratiques sexuelles qui te décrivent le mieux ? 
Je suis bisexuel, versatile et particulièrement exhib ! En sexe, j’aime mélanger sensualité et bestialité. 

Peux-tu nous en dire un peu plus sur les pastilles « Sexo Pink » ? 
Ce sont des petites vidéos réalisées pour le site PinkX.EU qui abordent les grandes questions sexo que peuvent se poser les gays, les bis et pourquoi pas, certains hétéros ! On va commencer par des thèmes qui s’avéreront très pratiques pour ceux qui veulent s’initier au plaisir anal : les lavements, les godes et les plugs. 

Est-ce que tu aimes ce rôle de pédagogue ?  
Oui, j’adore donner des conseils, il faut dire que j’ai acquis une sacrée expérience avec ma sexualité débridée ! D’ailleurs, on me contacte souvent sur les réseaux sociaux sur ces thématiques et j’essaie de leur répondre au mieux. Ces pastilles permettront, je l’espère, d’aider les gens à plus grande échelle. 

Quels sont tes jouets préférés ?  
Je suis très joueur, j’adore faire découvrir les zones érogènes de mes partenaires que parfois ces derniers ne soupçonnaient même pas ! Je suis très sensible des couilles du coup j’utilise souvent un ball-stretcher et j’ai également une petite collection de godes avec lesquelles je m’amuse lors de mes rares moments solitaires. 

TOP 
Amour, gloire et beauté 
Brent Corrigan est un homme heureux. Non seulement il est l’une des porn stars les plus populaires, mais la profession le lui rend bien en lui décernant un Hall of Fame aux « Grabbys », prestigieux Césars du X gay, et son fiancé, la porn star TTBM JJ Knight, n’est que louanges sur ses qualités humaines.  

Revanche éclatante 
L’Espagnol Denis Vega fait ses débuts dans la chanson. Son premier titre, « Un Superhéroe », ainsi que le clip qui l’accompagne ont des éléments autobiographiques. Il est notamment question de son ex qui ne faisait que de le rabaisser. En réaction, Vega est devenu une star internationale en se lançant corps et âme dans le gogo dancing et le porno.  

Tabou brisé 
Quelques jours après avoir été une nouvelle fois primé aux « Prowler Porn Awards », les Césars britanniques du X gay, Kayden Gray, a révélé sa séropositivité. Dans une vidéo sur Youtube, il raconte les circonstances de sa contamination, ses doutes et comment il s’est ressaisi grâce à une association gay londonienne. 

FLOP 
Tatouage polémique 
Acteur porno russe œuvrant en Tchéquie, Georgio Black a eu l’idée de cacher une vilaine cicatrice à la jambe par un tatouage. Le problème, c’est qu’il est d’un goût douteux. Il représente un homme du Ku Klux Klan qui bande sous sa tenue tout en tendant un bouquet de fleur à une femme noire lascive.   

Douloureuse séparation 
Logan Moore a beau collectionner les awards du X, il est malheureux en amour et n’est plus que ressentiment.  Alors qu’il pensait se marier, il s’est fait plaquer par son dernier boyfriend en date, l’acteur porno britannique Josh Rider. Celui-ci s’était pourtant renommé Josh Moore comme témoignage de la solidité de leur couple.  

Gros scandale en Australie 
Pour une scène de godage, un studio gay américain a utilisé un didgeridoo en plastique. Or cet instrument de musique originellement en bois est sacré pour les Aborigènes d’Australie. La presse locale n’est depuis que reproches envers  « ces producteurs américains irrespectueux et incultes ». 

Vous aimerez aussi :