Misia-O’ (Arles) : Quand la photo questionne le genre.

Cet été encore, Arles se fait la chambre noire de ce que la photo fait de mieux. Et à l’occasion du Festival International de Photographie « Voies Off », l’artiste Misia-O’...

Cet été encore, Arles se fait la chambre noire de ce que la photo fait de mieux. Et à l’occasion du Festival International de Photographie « Voies Off », l’artiste Misia-O’ expose tout l’été en deux lieux de la ville (voir détail en pied d’article). Par ses constructions visuelles parfois troublantes, l’artiste nous invite à une réflexion des plus contemporaines sur les nuances identitaires du genre.

 

 

Qu’est-ce que la féminité ? : « Le Necklace » – Modèle : Lilly

 

 

Dans la continuité de ses expositions précédentes à Paris et Londres, l’oeuvre plurielle Trans-it-i-on est à l’image de sa thématique. Plusieurs facettes, une individualité, la constante évolution de celle-ci. Comment dépasser par l’image l’aspect physique d’un être ? Cela semble impossible. Et pourtant…

 

 

Transition : « Noir et Blanc » – Modèle : Stella

 

 

Par une nouvelle facette de son oeuvre « Trans-it-i-on », Misia-O’ souligne une nouvelle fois la différence entre genre, identité, sexualité. Immortalisant l’individualité de ses modèles, elle parvient à rendre compte par clair obscur et flou artistique l’épanouissement d’une identité chaque fois différente et chaque fois renouvelée. Car il s’agit bien plus de montrer une sensibilité intime qu’une apparence souhaitée.

 

 

CAR IL S’AGIT BIEN PLUS DE MONTRER UNE SENSIBILITÉ INTIME QU’UNE APPARENCE SOUHAITÉE. 

 

 

Par cette exploration du rôle et des statuts des personnes trans, Misia-O’ interroge une nouvelle fois sur la thématique de la transidentité. Néanmoins, cette fois-ci, il s’agit de la féminité qui est au coeur du questionnement. Qu’est-ce que la féminité ? Dépend-elle du genre féminin ?  Comment la faire sienne sans sombrer dans l’obsession de l’apparat ?

 

 

Qu’est-ce que la féminité ? : « Alter Ego » – Modèle : Lilly

 

 

Par un usage épuré des couleurs et des mises en scènes plaçant le modèle au coeur des préoccupations, la photographe livre un travail éclectique et sensible qui donne à voir sans imposer. Une oeuvre au militantisme proposé plus qu’imposé.

 

 

UNE OEUVRE AU MILITANTISME PROPOSÉ PLUS QU’IMPOSÉ.

 

 

Alors, avis aux amateurs de photo et de débat, allez voir cette exposition qui fait du genre et de la féminité des arts nuancés plus que de simples phénomènes de société.

 

Où et Quand ?

  • Du 03 juillet au 08 juillet 2017 dans le cadre de la semaine d’inauguration au Fournil de la Roquette, 9 rue Fleury Prudhon, 13200 Arles
  • Du 03 juillet au 24 septembre 2017, au Restaurant Palao, 12 rue des Porcelets, 13200 Arles.

 

Pour suivre l’artiste :

FB : misiaophotography

Twitter : MisiaOphoto

Instagram : misiaophotography

 

Credits :

Photographe Misia-O’

All copyrights 2017 : Misia-O’

www.misia-o.com

Vous aimerez aussi :