Ukraine: Haute protection policière pour la Gay Pride de Kiev

Pour la quatrième édition de la Gay Pride en Ukraine, plus de 2500 personnes ont participé à la marche des fiertés organisées à Kiev, la capitale. L’événement était sous haute...

Pour la quatrième édition de la Gay Pride en Ukraine, plus de 2500 personnes ont participé à la marche des fiertés organisées à Kiev, la capitale. L’événement était sous haute protection policière, les forces de l’ordre redoutaient des heurts avec des militants ultranationalistes.

 

 

La Gay Pride de Kiev 2017 sous haute protection / AFP

 

Plus de 5.000 policiers en gilets pare-balles et membres de la Garde nationale assuraient la protection des participants. Durant la marche, plus d’une centaine d’ultranationalistes ont tenté de bloquer le passage. Dans les rangs des opposants, plusieurs provocations sont à constater, comme brûler devant les militants des drapeaux aux couleurs arc-en-ciel, ou encore injurier la foule.

Un groupe de six militants a cherché à forcer le cordon de sécurité mis en place par la police, sans succès. Aucun blessé n’est à déplorer, mais deux membres des forces de l’ordre ont essuyé de légères blessures selon le chef de la police.

 

Des ultra Nationalistes militant contre les droits LGBT

Une participation grandissante

C’est un énorme progrès pour le pays, 2500 personnes ont participé. Un chiffre qui parait minime dans une nation telle que la France, mais qui démontre une progression des droits et des mentalités en Ukraine. En effet, l’an passé, les participants étaient au nombre de 700.

« Enfin, dans notre pays, nous pouvons sortir (dans la rue) pour nos droits et dire que nous existons! », s’est félicité Tetiana, avançant au rythme des slogans

« Nous sommes différents, nous sommes égaux », ou encore « L’Ukraine pour tous ».

« Je me sens fier, car je vois autour de moi mes amis, mes connaissances et mon mari. Je vois des gens qui sont venus dire que tout le monde est égal en Ukraine », s’est réjoui un autre manifestant, Volodymyr Kosenko.

La manifestation s’est déroulée « dans une belle atmosphère festive », a déclaré sur Twitter l’ambassadrice du Royaume-UniJudith Gough.

L’ONG Amnesty International, qui a récemment fait une apparition à Paris lors de la visite de Vladimir Poutine en France, salue l’effort fourni par la police pour assurer la sécurité des manifestants.

« C’est une preuve positive qui montre que les autorités ukrainiennes sont en train d’assurer les droits de leurs citoyens à manifester et à exprimer leur point de vue », a-t-elle souligné auprès de l’AFP.

C’est une « belle vengeance » et une dynamique encourageante. En 2013, lors de la première Gay Pride du Pays, près de cents personnes étaient dans les rues. En 2014, la marche avait été annulée, car la police refusait d’en assurer la sécurité.

En 2015 le bilan était peu rassurant. Dévoilé au dernier moment, la marche avait réuni une petite centaine de militants, avant de dégénérer en affrontements violents, faisant une dizaine de blessés et 25 interpellations.

 

Les forces de l’ordre protégeant les manifestants lors de la Gay Pride à Kiev / AFP

Un soutien politique et des droits LGBT qui progressent doucement

L’ADN de la marche de Kiev ressemble de très près aux autres. Un départ en musique, avec des drapeaux LGBT qui s’agitent dans tous les sens. Selon les organisateurs, 4000 personnes sont venues. Un grand succès pour Zoryan Kis, l’organisateur.

« Nous avons accueilli deux fois plus de participants, raconte-t-il. C’est la première fois que nous avons des chars, mais aussi la première fois que défilent des drag-queens ».

« On avait toujours eu peur de faire ça, mais cette année on s’est dit : tout le monde a le droit de participer, poursuit Zoryan Kis. Bien sûr, la situation peut se retourner à n’importe quel moment, mais je peux dire que les choses vont dans la bonne direction ».

Cette année, seule une députée était présente dans le cortège. Mais pour la première fois, la vice-Première ministre ukrainienne a officiellement soutenu la marche sur le réseau social Facebook.

 

Vous aimerez aussi :