Cinéma : Nouvelle séquence gay supprimé, La Chine estrope Alien : Convenant

Sur les grands écrans chinois depuis le week-end dernier, « Alien : Covenant » a explosé le box-office. Sous la direction de Ridley Scott, le blockbuster a été estropié de 6 minutes....

Sur les grands écrans chinois depuis le week-end dernier, « Alien : Covenant » a explosé le box-office. Sous la direction de Ridley Scott, le blockbuster a été estropié de 6 minutes. Une scène trop violente ? Non. Une séquence choquante ? Non plus. Du moins, pour la Chine, deux hommes qui s’embrassent est un motif pour amputer les six minutes « gay ». Alien : Covenant rejoint donc la liste des films censurés pour cause gay, comme dernièrement La Belle et la Bête, avec Emma Watson.

Six minutes au total ont en effet été coupées à la demande des autorités locales. Bien sûr certaines scènes trop sanglantes ont été supprimées, et elles sont nombreuses. Mais ce qui est plus choquant c’est une scène gay.

Dans cette séquence le cyborg incarné par Michael Fassbender embrasse son double sur la bouche. Plus psychologique, plus sombre, plus complexe. David (le cyborg) , embrasse sur la bouche Walter, sa copie incarnée par… le même acteur.

Les spectateurs ne sont pas dupes.

« On sent vraiment qu’il manque quelque chose lorsque la séquence du baiser gay est supposée intervenir »

 

 

 

La Chine, le mauvais élève des films LGBT

En 2005, Retour à Brokeback Mountain, l’histoire d’amour entre deux cowboys gays, n’avait pas reçu son visa d’exploitation en Chine.

De façon générale, les contenus exposant des relations homosexuelles sont régulièrement bloqués à la télévision et sur les sites de streaming légaux. En début d’année, toutefois, les autorités avaient permis la sortie, sans coupe, de La Belle et la Bête.

David, le Cyborg

Vous aimerez aussi :