Mariage gay : La chancelière allemande Angela Merkel lève son opposition

C’était une condition non négociable à la formation d’une coalition après les législatives de septembre. Hors la famille politique de la chancelière, tous les autres partis du gouvernement allemand...

C’était une condition non négociable à la formation d’une coalition après les législatives de septembre. Hors la famille politique de la chancelière, tous les autres partis du gouvernement allemand avait fait de l’adoption du mariage gay un combat primordial.

Crédit AFP

 

Bientôt, les hommes qui aiment les hommes et les femmes qui aiment les femmes pourront se marier entres eux en Allemagne. Angela Merkel, lors d’un débat organisé par le magazine Brigitte, a levé lundi soir son opposition de principe au mariage gay.

Le sujet «relève de la décision de conscience», a-t-elle expliqué. La dirigeante reste très claire sur le sujet, il est hors de questions  «d’imposer quoi que ce soit» aux futurs députés qui seront élus le 24 septembre.

 

 

Un ni oui, ni non qui ouvre des portes

Avec cette « non-imposition », la voie à l’adoption d’un texte de loi est ouverte. Une ouverture qui va au-delà de la réticence de son camp politique.

La CDU est pleine de division, les conservateurs bavarois de la CSU sont fermement opposés à cette possible adoption.

En 2013, durant la campagne précédente, Angela Merkel se disait « sans certitude », mais s’était tout de même rangée du côté de ses adversaires.

Le motif : Pour le bien des enfants

De rapport de force en rapport de force, l’opinion a changé, et la chancelière a su désamorcer les pièges sur son chemin. C’est une inhumanité, tous les autres partis du gouvernement ont fait de l’adoption du mariage pour tous une condition sine qua non à la formation d’une coalition. D’abord les Verts, puis les Libéraux, le candidat du SPD Martin Schulz s’est prononcé en sa faveur dimanche. Pour ne pas subir un revers de médaille, Merkel a préféré revoir ses positions.

 

AFP | Des ballons aux couleurs de l’arc-en-ciel devant le Reichstag, à Berlin, lors d’une manifestation d’activistes LGBT contre l’homophobie en mai 2017

La pression autour du mariage pour tous grimpe

Lundi prochain, la CDU et la CSU vont présenter leur programme commun. Pour les législatives de septembre la pression du mariage gay grimpe. Les sociaux-démocrates du SPD et les Libéraux du FDP (centre-droit) font désormais d’une autorisation du mariage homosexuel en Allemagne une condition pour participer à une coalition avec Angela Merkel dans le gouvernement qui sera issu des législatives. Au vu des sondages, l’actuelle chancelière part largement favorite pour obtenir un quatrième mandat mais, compte-tenu du scrutin proportionnel, elle aura besoin d’un allié au gouvernement.

Le sujet a aussi donné lieu à une discussion d’une heure dimanche soir au sein de la direction de la CDU. Angela Merkel a elle-même argumenté en citant l’exemple d’enfants placés dans une famille d’accueil lesbienne dans sa circonscription.

Si l’État leur confie ces enfants, «je ne peux plus argumenter sur le bien des enfants», a-t-elle expliqué au journal Brigitte.

En Allemagne, les couples homosexuels peuvent depuis 2001 souscrire un contrat de vie commune, instauré par le gouvernement SPD-Verts de Gerhard Schröder. L’adoption ne leur est pas autorisée.

 

Vous aimerez aussi :