Un homosexuel français sur cinq a déjà été discriminé du fait de son orientation sexuelle

source : Ziipr

La nouvelle application de rencontres Ziipr s’engage pour les LGBT, non seulement par sa gratuité mais également pour les études réalisées. Pour autant, ces enquêtes menées auprès de ses utilisateurs n’apportent pas de bonnes nouvelles, loin de là. En effet, au lendemain de la Marche Fiertés, il semblerait que l’homosexualité en France ne soit toujours pas une différence que l’on puisse crier sur tous les toits. La preuve par trois. 

 

En effet, alors même qu’à peine un tiers des répondants (34%) considère l’homosexualité bien acceptée en Métropole, seulement 36% des utilisateurs expriment librement leur orientation sexuelle dans l’hexagone.

 

source : Ziipr

20% DES RÉPONDANTS DÉJÀ VICTIMES DE L’HOMOPHOBIE

 

De plus, tandis que l’association SOS Homophobie a recensé 1 575 témoignages de personnes victimes d’homophobie en 2016 (soit une hausse de 19,5% comparativement à l’année précédente), 20% des répondants à l’enquête déclarent avoir déjà subi les discriminations du fait de leur orientation sexuelle.

 

 

source : Ziipr

 

Quant à l’a priori selon lequel Paris serait plus ouverte que la Province, il s’agirait d’y mettre un terme. L’homophobie est un mal qui touche tout le pays. Sous différente formes, certes, mais les chiffres sont là. Plus de la moitié des sondés ne considèrent pas les gays mieux acceptés dans la capitale qu’en Province (51%). Carton plein pour l’homophobie.

 

 

source : Ziipr 

 

Ainsi, si Ziipr reste une application virtuelle, ils ont montré leur soutien sur le terrain en partageant le char avec GARÇON (vidéo ici). L’application smartphone est elle l’avenir de la libération ? Sonne-t-elle le glas des discriminations ? Pour vivre heureux, faudra-t-il continuer à vivre caché ? Non. Et si nous aimerions connaître les chiffres d’études concernant la lesbophobie et la transphobie, il apparaît déjà clairement que le combat LGBT contre l’homophobie est loin d’être fini.

Vous aimerez aussi :