GRACE MEER : « DEVENIR UNE ICÔNE GAY, J’EN SERAIS HONORÉE ! »

Totalement auto-produit, son single « Your King » à l’identité marquée vient de sortir. Pour cette autodidacte, il s’agit autant du fruit d’un long parcours intérieur que le point de départ...

Totalement auto-produit, son single « Your King » à l’identité marquée vient de sortir. Pour cette autodidacte, il s’agit autant du fruit d’un long parcours intérieur que le point de départ d’une expression artistique en pleine éclosion. Rencontre.

 

 

 

 

 

Assez inclassable, comment définirais-tu ta musique en trois mots ?

 

Profonde, puissante, iconoclaste.

 

 

On ne saurait apprécier ta musique sans son clip, pour lequel tu t’es entourée de pointures (honorés par Lady Gaga). Comment le choix s’est-il fait ?

 

 

J’ai voulu créer un univers à 360°, et la découverte du travail de Clément Legrand (réalisateur et graphiste) et Damien Laturaze (Styliste-plasticien, maquilleur, perruquier) fut une révélation. Ce sont deux artistes très polyvalents, complémentaires, et talentueux. Pour ce premier clip, il fallait une équipe forte, inventive et investie. Le scénario est basé sur le mythe de l’androgyne, à la dualité de chacun. Nous partagions le goût pour l’onirisme, le mysticisme. Ils étaient donc les directeurs artistiques parfaits pour donner corps à cet univers riche de sens. Notre rencontre a été magique !

 

 

L’univers et la narration semblent à mi-chemin entre la Perse pop de « 300 » et la dantesque « Divine Comédie ». Comment expliques-tu ces choix ?

 

Je suis fascinée par les civilisations antiques. Elles étaient riches d’un savoir quasi-initiatique. Et en parlant d’initiation, le cheminement de La Divine Comédie est une allégorie qui m’a toujours beaucoup inspirée. Traverser ‘l’Enfer’ et sa part d’ombre, passer le ‘Purgatoire’ comme résilience accéder enfin au Paradis’  sont des étapes intérieures à mon sens essentielles. Elles nous rappellent que c’est à nous de façonner notre « bonne-heure ».

 

 

Sa musique : profonde, puissante, iconoclaste.

 

Le danseur de ton clip n’est autre que Claudius Pan, le Bastien de la série «  Les engagés ». Pourquoi lui ?

 

Son charisme m’a séduite : son côté angélique et animal correspond parfaitement à l’énergie de Your King. J’ai adoré son tatouage, sensuel et novateur. Il l’assume complètement et j’aime ce jusqu’au-boutisme. C’est un artiste complet.

 

 

En quoi la cause gay revêt elle une importance à tes yeux? Es-tu aussi « engagée » que Bastien? Aimerais-tu devenir une icône gay ?

 

D’une certaine façon, je suis une personne engagée comme Bastien. Je vais au bout des choses, de mes idées et ressentis. Peu importe le regard des autres, j’ai décidé…

 

/Retrouvez cette interview en intégralité dans le dernier numéro de Garçon Magazine, déjà disponible dans tous les (bons) kiosques./

Vous aimerez aussi :