Mardi Librairie : En l’absence des hommes, le succès de Philippe Besson.

UN ÉTÉ DÉCISIF

C’est Mardi c’est librairie. Et on revient cette semaine avec l’un des romans les plus notoires de Philippe Besson, En l’absence des hommes. Paru chez Juilliard en 2001, voici un récit historique qui ne saura vous laisser de marbre.

#2 : En l’absence des hommes, Philippe Besson, Julliard, 2001

 

C’est l’histoire de Vincent, un adolescent qui, à l’été 1916, tandis que la Première Guerre Mondiale fait rage, découvre la passion dans les bras d’Arthur, un jeune soldat en permission.

C’est l’histoire de Vincent, un adolescent qui découvre son « inversion » à l’été 1916 et s’entretient à ce sujet avec nul autre que le grand Marcel Proust.

 

 

 

 

C’est une narration où l’épistolaire fait une incursion dans le récit. Un récit aussi intime qu’historique où les implacables rouages de la guerre militaire sont le reflet du combat intérieur que livre Vincent.

Il s’agit ainsi d’une triple correspondance, d’un été, d’une épée de Damocles qui oscille sur le destin de trois protagonistes et de l’amour, platonique ou non, qui les lie.

 

 

La suite d’En l’Absence des Hommes (2011)

 

 

Ce roman, pour lequel l’auteur a même consacré une suite dix ans plus tard (Retour parmi les hommes, Julliard, 2011), est l’un de ses premiers. Il fait suite à Son Frère, adapté par Patrice Chéreau, et fut couronné par le prix Emmanuel-Roblès 2001.

 

UN ÉTÉ DÉCISIF

 

La confusion des sentiments dans l’horreur de la Guerre reste toutefois traitée avec une extrême pudeur, et les ruptures structurelles de la narration font « vivre » au plus près du personnage ses doutes, ses réflexions, ses tourments et le dénouement de cet été décisif.

Bien loin d’un manuel d’Histoire, la Première Guerre Mondiale s’apparentant plus à un contexte, une parabole du Destin auquel on ne peut jamais vraiment échapper, cet été pourrait donc être l’occasion de s’immerger à 101 ans des faits dans une époque circonscrite à dimension universelle.

 

 

Philippe Besson

 

 

Et pour consulter le Mardi-Librairie #1, c’est ici.

 

 

Vous aimerez aussi :

  • La Cage aux folles, 40 ans de mariage gay

    Cela fait quatre décennies que Zaza Napoli casse sa biscotte au cinéma, en vidéo. Un livre raconte la folle histoire de cette pièce qui, dès 1973 fait grincer des...
  • NOËL, LE GRAND DÉBALLAGE : UNE PIÈCE LIBÉRÉE (DÉLIVRÉE)

    C’est à l’occasion de sa pièce « Noël, le grand déballage » qu’il a écrite et mise en scène que j’ai rencontré Romaric Poirier. Sa pièce qui se tiendra à partir...
  • MK ULTRA : ODE À LA LIBERTÉ

    MK Ultra est un artiste androgyne militant aux accents pop-rock. Brisant les tabous et assumant pleinement sa volonté de déranger. Nous découvrons le musicien au travers d’une oeuvre sensible,...
  • JULIETTE ARMANET

    Intemporelle. Ethérée. Douce et sensuelle. Mélodique et mélancolique. Oui, c’est bien elle. C’est bien la voix de celle qui vogue en solitaire à la conquête des enseignes lumineuses. Seule...