Berlin célèbre la loi sur le mariage gay lors de sa Pride

Ils étaient des dizaines de milliers à défiler dans les rues de la capitale allemande samedi, lors de l’annuelle marche des fiertés. Le mot d’ordre pour 2017 ? La célébration...

Ils étaient des dizaines de milliers à défiler dans les rues de la capitale allemande samedi, lors de l’annuelle marche des fiertés. Le mot d’ordre pour 2017 ? La célébration de la loi sur le mariage homosexuel, votée fin juin par les députés allemands.

Photo by Michele Tantussi

Selon la police, les manifestants / marcheurs étaient plus d’une dizaine de milliers ce samedi 22 juillet, pour célébrer en masse la loi sur le mariage homosexuel votée fin juin. Pour la 39ème édition du « Christopher street day » (nom originel qui évoque le soulèvement gay contre la répression policière à NYC) le thème officiel était la lutte contre l’extrême droite. Le texte de loi doit entrer en vigueur d’ici le mois d’octobre.

Bien que la pluie fût elle aussi au rendez-vous, le cortège festif a rallié le Kurfürstendamm, une des artères principales de la capitale, pour s’achever à la porte de Brandebourg. Les manifestants ne cachaient pas leur joie, comme Marco.

« En Allemagne tout le monde à désormais le droit de se marier, les gays, les lesbiennes aussi ! »

Le jeune Hongrois, venu spécialement pour, confie son admiration, lui qui vit dans un pays très conservateur.

« Nous nous battons pour ça dans notre pays. C’est une inspiration pour nous en Hongrie. »

 

Il faut rester visible

La visibilité reste une priorité pour beaucoup de gays. Matheus, un jeune allemand confie :

« Avec le mariage pour tous, on a vraiment progressé, mais il reste encore assez de discriminations quotidiennes qui sont inacceptables. Il reste beaucoup à faire, nous devons rester visibles, rester présents et c’est pour ces raisons que l’on manifeste, pour qu’il y ait encore plus d’égalités. »

Le Bundestag a adopté la loi le 30 juin, quelques mois avant la législatives du 24 septembre. La chancelière Angela Merkel, qui était opposée au mariage a levé son opposition de principe.

Cette décision reste tout de même très stratégique. La chancelière a été contrainte de lâcher du lest sur cette question, deux de ses partenaires potentiels de coalition, les sociaux-démocrates et les libéraux avaient de ce projet une condition à toute alliance.

Les sociaux-démocrates ont imposé un cote rapide en s’alliant avec les deux autres partis de gauche. En revanche, bien que la dirigeante allemande ait retiré son opposition de principe, elle a tout de même voté contre cette loi. Elle a expliqué que :

« Le mariage est, au vu de notre Constitution, une union entre un homme et une femme. »

 

 

 

Vous aimerez aussi :