Pas de transgenres chez nous – Donald Trump n’en veut pas dans son armée

Encore et toujours, le milliardaire qui s’assoit sur le bureau ovale de la Maison Blanche démontre au monde entier sa haine envers ceux qu’il ne connaît pas. Il estime...

Encore et toujours, le milliardaire qui s’assoit sur le bureau ovale de la Maison Blanche démontre au monde entier sa haine envers ceux qu’il ne connaît pas. Il estime que l’armée américaine « doit se concentrer sur une victoire décisive et totale ». L’homme au teint orange renchérit en affirmant que l’armée « ne peut pas supporter les perturbations que des personnes transgenres dans l’armée entraîneraient ».

 

Au début du mois de juillet, Jim Mattis, le secrétaire à la défense, avait annoncé que l’ouverture du recrutement militaire aux personnes transgenres serait reculée de 6 mois.  Comme à son habitude, lorsque Donald Trump a quelque chose à dire, il le tweet. Il n’a donc pas attendu pour partager au monde que les personnes transgenres ne pourront pas servir leur pays.

L’armée ne peut pas  «supporter le fardeau des coûts médicaux énormes»

 

 

 

«Après consultation de mes généraux et des experts militaires, soyez avisés que le gouvernement des Etats-Unis n’acceptera pas ou ne permettra pas aux personnes transgenres de servir dans une quelconque capacité dans l’armée américaine», indique le nouveau locataire de la Maison Blanche.

«Notre armée doit se concentrer (…) et éviter les perturbations»

«Notre armée doit se concentrer sur une victoire décisive et totale, ajoute-t-il, et ne peut supporter le fardeau des coûts médicaux énormes et les perturbations que des personnes transgenres dans l’armée entraîneraient.»

 

Le milliardaire continue donc sa lutte sans relâche contre les mesures en faveur des personnes LGBT. Une lutte qui vise aussi à détruire l’héritage laissé par le président des Etats-Unis précèdent, Barack Obama.
Selon le ministère de la Défense, il y aurait de 2 500 à 7 000 personnes transgenres sur les 1,3 million de militaires en activité. Cette minorité représente moins de 0.4% des soldats.

La tignasse blonde en guerre contre les droits des LGBT

Comme dans une série de mauvais goût, à chaque épisode Donald Trump surprend le monde, mais rarement dans le bon sens. Dans son viseur, la communauté LGBT. Quelques mois auparavant il avait supprimé les financements pour les enfants transgenres. Quelques minutes après sa prise de pouvoir l’onglet LGBT avait disparu du site web de la Maison Blanche.

Autre épisode désastreux, lorsqu’il a fait retirer la « loi toilette » pour faciliter la vie des transgenres et pour les intégrer à la société américaine.

Vous aimerez aussi :

  • Existrans : les T et I sont dans la rue

    Le slogan de cette édition 2017 de la marche Existrans est fort à propos. Voilà 21 ans que le collectif abonde les rues parisiennes à l’occasion d’une journée par...
  • TRUMP ET LES LGBT : COMMENT IL LES A PIÉGÉ

    L’actualité est chargée, de l’autre côté de l’Atlantique pour les LGBT américains ces dernières semaines. Après la sortie du Président des États-Unis largement relayée sur les réseaux sociaux au...
  • Et un jour une « femme »…

    Comme quoi, même chez nos amies les bêtes, Les Feux de l’Amour gays existent « L’amour triomphe toujours » dit l’adage. Même malgré des rebondissements rocambolesques, ce sentiment reste d’une puissance...
  • OLIVIER MINNE : ENFIN LE COMING OUT !

    S’identifiant publiquement comme bisexuel depuis un peu plus de trois ans, Olivier Minne semble avoir tourné la page de cette révélation sur laquelle il revenait pourtant en Mars dernier...