Mariage gay : Interdiction de mariage pour les personnes de même sexe à Haïti

Les homosexuels haïtiens sont consternés, entre inquiétude et discrimination. Mardi soir le sénat haïtien a voté un texte qui réaffirme l’interdiction du mariage entres deux hommes ou deux femmes. ...

Les homosexuels haïtiens sont consternés, entre inquiétude et discrimination. Mardi soir le sénat haïtien a voté un texte qui réaffirme l’interdiction du mariage entres deux hommes ou deux femmes. 

C’était mardi soir, lorsque le sénat haïtien a voté une proposition de loi qui interdit le mariage aux couples de même sexe. Une loi contre le mariage gay, mais aussi qui prohibe toute promotion de l’homosexualité à travers le pays, un pays marqué par une puissante emprise religieuse.

Le texte voté qui précise que :

« Les auteurs, co-auteurs et complices » d’un mariage entre personnes de même sexe risquent une peine de 3 ans de prison ferme et une amende de 500.000 gourdes. » (6.700€)

Youri Latortue, président du Sénat haïtien s’exprime :

« Tous les sénateurs sont opposés au mariage homosexuel donc ceci n’a fait que refléter les engagements pris par les sénateurs au moment de leurs campagnes. – Quand vous avez un pays, il faut vous attacher à vos valeurs et à vos traditions. A l’étranger, certains le voient différemment mais, en Haïti, c’est comme ça qu’on le voit »

En outre, Youri Latortue ainsi que les sénateurs haïtiens relayent l’idée, qui se répand à travers tout le pays, que l’homosexualité est une pratique que seuls les occidentaux pratiquent. Une propagande d’idée qui rappelle de bien trop près les idées d’un certains dirigeant politique aux portes de l’Europe.

Un des articles de cette loi bannit de l’espace public « Toutes manifestations publiques d’appui à l’homosexualité et de prosélytisme en faveur de tels actes ».

La population homosexuelle haïtienne est sous le choc  

Charlot Jeudy, président de l’association Kouraj, qui défend les droits des personnes homosexuelles et trans est dévasté.

« On considère ça comme un attentat contre la communauté LGBT dans ce pays malheureusement »

La menace pèse sur la communauté LGBT du pays. Depuis cette loi, seules la police et la justice peuvent intervenir en cas d’infraction. Pour l’instant les deux associations LGBT restent officiellement reconnues par l’Etat, mais jusqu’à quand ? Elles enregistrent déjà des cas d’insultes, menaces et violences.

Validé par le Sénat, le texte va être débattu par les députés du pays. Bien qu’aucune date ne soit été encore décidée pour l’agenda législatif, il ne fait aucun doute que cette nouvelle loi sera approuvée par la chambre basse.

Vous aimerez aussi :