Mariage gay : Division chez le peuple australien

Il y a quelques mois le parlement australien rejetait l’idée d’un référendum sur le mariage homosexuel. Paradoxe énorme au sein de la population du pays, qui se dit majoritairement favorable...

Il y a quelques mois le parlement australien rejetait l’idée d’un référendum sur le mariage homosexuel. Paradoxe énorme au sein de la population du pays, qui se dit majoritairement favorable à l’union de personnes de même sexe. Le premier ministre a promis de relancer ce projet de loi en 2019, pour les prochaines élections législatives.

Nos voisins allemand on légaliser le mariage gay en un temps records, de l’autre côté du monde, en Australie, la question se pose encore. Le Melbourne Institue vient de réaliser un sondage, qui indique que la majorité des australiens est prête à reconnaitre l’union entre personnes de même sexe.

Les couples gays désireux de se marier vont devoir patienter encore. Tant que la classe politique n’a toujours pas légiféré la question, celle l’union civile reste le seul moyen de se rapprocher du mariage. Le premier ministre, Malcolm Turnbull, avait annoncé être déçu par le rejet du parlement concernant la question. Il promet de relancer le projet aux prochaines élections législatives en 2019.

Le soutien à la communauté LGBT en progrès

C’est devenu une action annuelle, depuis 2006 l’Université de Melbourne envoie un questionnaire traitant des thèmes de la famille, mais aussi du revenu, du dynamisme du travail. Les questions restent inchangées, et s’adressent aux mêmes 17.000 australiens. Ainsi, elle peut observer les évolutions de la population sous ces thématiques.

Non au mariage, mais oui à l’adoption

Dans de nombreux pays, les gays peuvent se marier, mais n’ont toujours pas accès à l’adoption. L’Australie n’est pas de ceux-là. Depuis 2002, tous les Etats australiens, excepté le territoire Nord, ont commencé à autoriser l’adoption. Des actions qui se sont révélé bénéfique pour la santé des enfants.

La revue scientifique BMC Public Health souligne que les enfants élevés par des couples de même sexe vivent dans un environnement familial plus soudé, et sont mieux armés pour lutter contre la stigmatisation extérieure.

Vous aimerez aussi :