JOURNÉE INTERNATIONALE DU COMING OUT

LA FRANCE MAUVAIS ÉLÈVE DE L’EUROPE

Cela fait trente ans aujourd’hui, en ce Mercredi 11 Octobre 2017, que chaque année, gays, lesbiennes, bis et queers sont appelés à faire leur coming-out.

Remontant à la Seconde Marche de Washington pour les Droits des Gays et Lesbiennes où nombre d’entre eux avaient fait le choix de publier leur identité dans la presse, cette Journée Internationale du Coming Out se déroule chaque année en Amérique et dans quelques pays d’Europe.

« En 2013, 77% des Français Jugeaient

l’homosexualité acceptable.

Soit une régression de 6% par rapport à 2007 »

 

Quid de la France qui, malgré l’ouverture de la loi sur le Mariage Pour Tous en 2012, demeure un pays « à part » en matière d’évolutions sociétales et d’ouverture ? Car si l’homosexualité est largement acceptée en France que ce soit dans la capitale ou en province (En 2013, 77% des Français jugeaient l’homosexualité acceptable, soit une régression de 6% par rapport à 2007), elle n’en reste pas moins un sujet tabou dans de nombreux milieu et les coming-out se font rares par les temps qui courent.

 

Gay flag

D’ailleurs, contrairement à des pays comme le Canada et les États-Unis où la Journée Internationale du Coming Out est attendue et médiatisée, la France n’en partage pas l’enthousiasme et cet évènement passe totalement inaperçu dans la presse nationale alors qu’il permet chaque années à des milliers de jeunes gays et lesbiennes de franchir le pas et d’enfin s’assumer tels qu’ils sont.

 

Si les associations se mobilisent chaque année pour diversifier cette pratique, il est fort regrettable de constater qu’elle ne s’installe pas durablement en France et d’avantage en Europe où elle reste malheureusement très peu répandue.

 

Vous aimerez aussi :