Gay T’ Normande : Le combat de tous, pour tous.

Lancée en 2011, cette association de type loi 1901, sert une mission d’intérêt général. Par le biais d’une structure qui rassemble hétéros et Homos, un but commun à atteindre : La fin de l’ LGBTQphobie. Rencontre avec...

Lancée en 2011, cette association de type loi 1901, sert une mission d’intérêt général. Par le biais d’une structure qui rassemble hétéros et Homos, un but commun à atteindre : La fin de l’ LGBTQphobie. Rencontre avec Elise, sa présidente. 

Jonathan SCIBETTA 

Élise, vous êtes la présidente de l’association Gay’T Normande, basée à Rouen. Votre slogan est « Homos, Hétéro, les normands tous différents, tous égaux ». Vos adhérents sont de tout bords ? 

 Gay’T Normande est une association ouverte à tous. Nous menons des actions en Normandie (mais pas que), tout en favorisant le bien vivre ensemble quelque soit l’orientation sexuelle ou le genre. Nos adhérent(e)s souhaitent avant tout, apporter un soutien par leur adhésion, d’autres veulent s’engager sur nos différentes actions, selon leur sensibilité, leur esprit militant. De mêmes certain(e)s personnes ayant bénéficié du résultat de nos actions, manifestent leur satisfaction en adhérant.  

Quel sont les objectifs définis par l’association et quelles sont les actions, mises en place pour les atteindre ? 

Gay’T Normande lutte contre les LGBTQIphobies par la mise en place de plusieurs actions :  

-une permanence d’accueil  pour TOUS ou les proches sont les bienvenus. Ce moment se veut chaleureux, avec la possibilité d’y rencontrer un psychologue. 

– une permanence d’Entraide Transgenres, où familles et  proches sont conviés à participer. Les gens viennent y partager leur « vécu » quant à leur changement ou projet de changement d’identité sexuelle. 

–Sensibilisation à la cause LGBTQI en milieu scolaire  

– L’organisation d’événements culturels, tel que Ciné Friendly que nous avons créé en 2015.  

– Des formations régulières sont dispensées à nos bénévoles afin de participer avec eux, à des actions sur la santé sexuelle. 

« Les personnes qui souffrent d’LGBTQIphobies, sont à la fois rats des villes et rats des champs. » 

Quels sont les moyens dont vous disposez ? Vos partenaires sont-ils des financeurs ? L’état vous aide t-il ? 

Nous n’avons pas de subventions venant des institutions. Le festival Ciné Friendly bénéficie de soutiens financiers via des mécénats avec des commerces locaux, ainsi que par la municipalité de Rouen. Nous faisons également parti de MOTEUR, regroupement de sept festivals de films majeurs sur l’agglomération rouennaise. 

  L’homophobie est plus forte en Normandie qu’ à Paris par exemple ? 

L’homophobie n’est ni plus, ni moins importante qu’ailleurs. Je pense qu’il est plus facile d’être LGBTQI en milieu urbain, mais on ne peut plus faire de généralité. Que l’on habite la ville ou la campagne, nous pouvons être confrontés à la discrimination. Les LGBTQIphobes, sont à la fois rats des villes et rats des champs. 

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE