AFFAIRE VIOLET CHACHKI : LE DÉPÔT COMPTE RETABLIR LA VÉRITÉ

C’est à l’occasion de la soirée « La Toilette » du 30 Octobre qu’une polémique a éclaté sur les réseaux sociaux entre la communauté de la gagnante de la saison 7 de Rupaul Drag Race, Violet Chachki et le célèbre établissement parisien Le Dépôt,...

Cest à loccasion de la soiré« La Toilette » du 30 Octobre quune polémique a éclaté sur les réseaux sociaux entre la communauté de la gagnante de la saison 7 de Rupaul Drag Race, Violet Chachki et le célèbre établissement parisien Le Dépôt, accusé davoir eut un comportement transphobe en excluant de sa soirée célébrité. La polémique ne sest pas tassée et cest dans ce contexte que jai rencontré Michel Mau, taulier du « Dépôt » pour avoir sa version des faits. 

Par Victorien BIET 

Puisque le camp adverse sest largement exprimé sur la question, pourriez-vous nous donner votre version, votre point de vue sur ce qui sest passé ? 

Déjà, on a eut une personne (Violet Chachki) qui est entrée dans l’établissement et qui a dit qu’elle avait été « sortie » parce-qu’elle était « trop féminine ». Elle a pris des vidéos d’elle dans le cruising. Aucune discrimination n’a été faite vis-à-vis de son côté androgyne. Cette personne n’est pas arrivée en Drag Queen. Elle est arrivée en homme. Le problème c’est que des clients sont venus se plaindre du comportement de cette personne qui toquait aux portes des backrooms visiblement en fort état d’ébriété. Elle a proférés des mensonges en appelant ses fans au bashing de l’établissement et en faisant un appel international en profitant de sa notoriété et du nombre de ses fans. Et donc il y a eut un effet d’accélération qui est très difficile à inverser mais je dois dire qu’on a finalement pu faire sortir la vérité de ce qui s’était passé dans ce cas précis.  

« Nous avons appris que  

Violet Chachki avait été sorti 

de la soirée Esqualita. » 

Certains de vos clients ont pu être filméà leur insu par cette personne. Des poursuites son-elles envisagées ? 

Aujourd’hui, la volonté du Dépôt est d’être dans une logique d’apaisement. On a étudiée la possibilité de poursuites. Nous avons consulté un avocat du SNEG (Syndicat National des Entreprises Gays) et nous étudions la possibilité avec l’établissement à Londres qui est également victime (Eagle London) de faire un recours commun. Nous avons appris entre temps que Violet Chachki avait été sortie de la soirée Esqualita. Elle ne peut donc pas se prévaloir de transphobie en l’occurence puisque c’est un établissement qui accueille tous les week end – c’est d’ailleurs pourquoi nous n’en n’avons pas entendu parler – des trans, des drag-queens et autres… 

« Jai envie que les gens puissent réfléchir et que toutes  

les communautés LGBT puissent se dire  

On est tous dans le même bateau» 

Quaimeriez-vous dire à ces gens qui ont pu être choqués ou déçus par cette affaire ? 

 Moi, j’ai envie, tout simplement, de lancer un appel non pas à la haine comme ça été fait par Violet à la sortie du Dépôt mais un appel au respect. Arrêtons de nous diviser, arrêtons de chercher des poux dans la tête des uns et des autres. J’ai envie que les gens puissent réfléchir autour de cette notion et que toutes les communautés LGBT puissent se dire « On est tous dans le même bateau, arrêtons de nous juger et de nous diviser pour nous concentrer sur ce qui est grave ». 

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE