Et un jour une « femme »…

Quand la carapace se fêle

Comme quoi, même chez nos amies les bêtes, Les Feux de l’Amour gays existent

« L’amour triomphe toujours » dit l’adage. Même malgré des rebondissements rocambolesques, ce sentiment reste d’une puissance rare. Cela va également chez les bébêtes. On ne se penche pas assez sur les histoires qui ressemblent à des fables. C’est pourquoi celle-ci vous est contée.

Il était une fois, la plus vieille tortue du monde, du nom de Jonathan. Cette tortue âgée de 186 ans vit paisiblement sur l’île de St Helena, au large de l’Afrique du Sud, depuis ses 30 ans. Jonathan a été offert au Gouverneur. Durant la guerre, il a même posé avec des prisonniers de l’île. Malgré une vie de tortue chargée, entouré d’humains, il se sentait très seul. Arrivé à ses 80 ans, la solitude s’est transformé en dépression. Ceci le poussa à commettre des actes horribles, comme interrompre des parties de criquet qui se jouaient devant le manoir du Gouverneur. C’est alors que pour le calmer, les humains eurent une idée.

En 1991, ils décidèrent de lui donner une amie, Frederica. Une relation amoureuse démarra assez rapidement. Ils avaient même leur petite habitude de couple : se retrouver tous les deux chaque dimanche matin. Depuis 26 ans de relation intense et passionnée, tout fonctionne à merveille entre les deux tourtereaux…enfin « tortureaux ». Pourtant, un jour, les humains s’en mêlèrent, et l’épreuve de leur amour survint.

Les vétérinaires ne comprenaient pas pourquoi les deux animaux ne faisaient pas de petites progénitures. L’histoire aurait été si belle, avec leurs petits bébés pour fonder le foyer idéal. Et c’est lors du soin d’un petit bobo sur la carapace, que la vérité éclata aux yeux de tous. Une explication à l’absence de descendance venait d’être trouvée. Frederica est en fait… Frederic !

Il y a 26 ans, les humains ont fondé le couple de tortues homosexuel, sans même le savoir. Ils les ont laissé vivre dans une tolérance sans égale, s’émerveillant devant leur amour. Depuis le scandale découvert, les amoureux vivent toujours ensemble. Certes, il y a des petites prises de bec de temps en temps, mais c’est dans tous les couples après tout ! En 1991, dans énormément de pays, les humains se tuaient encore, s’opprimaient même plus qu’aujourd’hui. Mais dans l’ignorance, ils ont apprécié l’amour de deux êtres de sexe masculins.

Ceci mérite une bonne et douce réflexion… Merci les tortues et longue vie à Jonathan et Frederic !

Vous aimerez aussi :