UN GENOCIDE QUI N’ EN FINIT PAS

Le chanteur russe Zelimkhan Bakaev, âgé de 25 ans était porté disparu depuis le 8 août dernier. D’après les dernières informations liées à sa disparition, il aurait été assassiné...

Le chanteur russe Zelimkhan Bakaev, âgé de 25 ans était porté disparu depuis le 8 août dernier. D’après les dernières informations liées à sa disparition, il aurait été assassiné par les autorités tchétchènes à cause de son homosexualité.

Jonathan Scibetta

 

 

Plusieurs vidéos montrant Zelimkhan Bakaev en Allemagne, avait été envoyées à sa famille depuis le mois d’août. Pour autant, rien n’indiquait qu’il s’agissait de vidéos récentes.

 

L’équipe de Garçon Magazine déplore ce matin, la mort présumée de Zelimkhan Bakaev, un chanteur homosexuel russe, âgé de 25 ans. Arrêté par les milices tchétchènes le 8 août dernier alors qu’il se rendait à Grozny, pour le mariage de sa soeur, il serait décédé des suites de la maltraitance qui lui aurait été infligée pendant sa captivité. Depuis le printemps dernier, de nombreux témoignages ont confirmé le génocide qui s’opère à l’encontre des homosexuels en Tchétchénie. La France et l’Allemagne avaient demandé à Vladimir Poutine d’user de son « influence » pour faire la lumière sur cette horrible affaire et pour améliorer les conditions de vie des homosexuels tchétchènes. La Russie et la Tchétchénie continuent de nier toute forme de rapt et de torture, bien que les premiers réfugiés arrivés en France aient déjà pris la parole pour dénoncer ces violences. Dans l’urgence, nous demandons à la France et à l’ensemble de l’Union Européenne d’agir.

 

 

 

 

Vous aimerez aussi :