NOËL, LE GRAND DÉBALLAGE : UNE PIÈCE LIBÉRÉE (DÉLIVRÉE)

C’est à l’occasion de sa pièce « Noël, le grand déballage » qu’il a écrite et mise en scène que j’ai rencontré Romaric Poirier. Sa pièce qui se tiendra à partir...

C’est à l’occasion de sa pièce « Noël, le grand déballage » qu’il a écrite et mise en scène que j’ai rencontré Romaric Poirier. Sa pièce qui se tiendra à partir du 9 Novembre 2017 au Théâtre Clavel s’annonce d’ores et déjà comme un succès et l’on chuchote qu’elle pourrait dès la fin des représentations se produire dans d’autres théâtres plus prestigieux d’ici la fin 2018.

 

Romaric, vous êtes auteur, metteur en scène et comédien. De fait, la question qui s’impose est la suivante : d’où vous vient cette passion pour l’art dramatique ?

Pourquoi écrire ? Je crois que c’est ça, la véritable question. La vérité c’est que j’aime écrire et surtout, j’adore jouer des histoires. Vous savez, le métier de comédien est un métier difficile. Les auditions, tout ça, c’est quelque chose que je vis plutôt mal alors je suis dit que ce serait une bonne idée d’écrire une pièce. J’ai 44 ans, j’ai vécu pas mal de choses et j’ai envie d’enfin raconter mes propres histoires et de les faire partager au public. C’est vraiment ce que j’ai voulu faire avec cette pièce.

 

« La dinde sera t-elle mangée ? Là est la question. »

 

Votre pièce tourne autour de la thématique de Noël – cela fait sens puisque nous serons en Novembre -. Pouvez-vous nous en dire plus ?

(Rire) C’est la grosse question ! Si vous allez sur le site de réservations, vous verrez qu’il s’agit d’un réveillon de Noël parfaitement ordinaire mais qui va virer au drame à cause d’un élément perturbateur. La dinde sera t-elle mangée ? Là est la question. Il y a une bombe qui va exploser durant la soirée. C’est le sujet de ma pièce.

 

(Romaric Poirier, auteur de la pièce)

Et donc, cet élément perturbateur, ce coup de théâtre… Pouvez-vous nous donner un petit indice ?

Cet élément perturbateur est l’un des invités. Cet invité est un un garçon qui a été l’amant d’un autre garçon également invité à la soirée alors que celui-ci est sur le point de se marier. C’est ça, le fameux coup de théâtre. Ça me rappelle un peu Brockback Mountain.

Il est donc question d’une histoire d’amour entre deux hommes. J’ai entendu dire que les deux acteurs en question étaient hétéros. Comment vivent-ils cette expérience ?

 

 » Le fait que ces deux acteurs soient
hétéros rend le message encore plus fort. »

 

Bah plutôt bien, écoute ! Ce sont des acteurs professionnels ! Ils se se connaissaient déjà, ce sont de grand amis et je dois dire que ça les a rapprochés. Je trouve au contraire que le fait que ces deux acteurs soient hétéros rend le message encore plus fort. On est en pleine répétition et des choses très émouvantes se produisent. Je n’en dis pas plus !

Et pour fini, une question un peu plus théorique. Pour moi qui n’en n’ai aucune idée… Qu’est-ce qu’une bonne pièce de théâtre pour vous ?

Houla… Je pense que l’essentielle c’est vraiment d’être sincère avec ce qu’on raconte. Je pense aussi qu’il faut l’être avec les comédiens. L’auteur, c’est un peu le capitaine d’un bateau et je pense avoir réussi à embarquer les comédiens dans ma sincérité. Il y a beaucoup d’humour et du mélodrame. Je m’inspire des années 60 dans les costumes et dans les décors et je pense que ça peut toucher les gens, parler à toutes les communautés. Cette pièce est véritablement une fierté pour moi. Je la trouve touchante et je pense que c’est pareil pour les comédiens.

Vous pourrez retrouver Romaric Poirier dans sa pièce « Noël, le Grand Déballage » au théâtre Clavel du Jeudi au Samedi à partir du 9 Novembre 2017. On n’a jamais été aussi proches de Noël !

Vous aimerez aussi :