Frédéric Chopin : Chronique d’un amour inachevé

...

Du compositeur né en Pologne en 1810, que connaissons-nous ? La force de ces mélodies romantiques qui font de lui l’un des plus célèbres pianistes du XIXè siècle, sans doute ; sa relation de quasiment une décennie avec la romancière George Sand. Pourtant, sa vie personnelle et intime semble recéler bien des secrets …

Par Grégory Ardois-Remaud

«Sois persuadé que je ferai tous les sacrifices qu’il faudra afin que l’opinion, si tyrannique chez nous, n’arrive jamais à découvrir chez moi ce qui fait mon malheur. C’est en vain, je le sais, que je t’aime. Pourtant je voudrais que tu m’aimes toujours davantage.» C’est ainsi qu’en 1839, le compositeur s’adresse à son ami Tytus, qu’il rencontre au Lycée de Varsovie bien des années auparavant.

Alors que le jeune homme plaît beaucoup à la gent féminine, lui ne semble pas y prêter attention. En 1832, c’est d’un autre de ses amis, Jan Matuszinski, qu’il va se rapprocher et vivre ses premiers émois : « Mon âme, mon chéri, mon Jeannot bien-aimé, je te baise cordialement la bouche. Aime-moi, mon bien-aimé, tends tes lèvres à ton ami. Je n’aime que toi, donne-moi ta bouche. » déclare-t-il à celui qui l’appelle « Chopinet » dans une correspondance avant de s’éprendre de Tytus … Les femmes et le succès vont l’éloigner un temps de […]

Article à retrouver en intégralité dans Garçon Magazine numéro 12, disponible chez votre marchand de journaux.