Vanessa, 38 ans, (47) « Ma lettre d’amour pour vous… »

Messieurs, j’ai l’opportunité ici de pouvoir vous dire, en tant que femme, mon amour à votre égard, vous, les hommes qui aiment les hommes. En quoi une femme hétéro,...

Messieurs,

j’ai l’opportunité ici de pouvoir vous dire, en tant que femme, mon amour à votre égard, vous, les hommes qui aiment les hommes. En quoi une femme hétéro, de surcroit anonyme, aurait un quelconque intérêt à s’adresser à vous ? Qu’est-ce qui vous lierait à moi ? Jamais auparavant, la parole n’avait été donné à une hétéro dans un magazine LGBT, si ce n’est celle d’artistes connues et médiatisées ou encore des bénévoles d’associations. Ceci est une lettre où je veux vous livrer le fond de ce qui me tient à coeur depuis plus de vingt ans au moins, mais également, qui me lie à vous.

Sans avoir de préjugés négatifs, enfant, je ne connaissais rien à l’homosexualité. Le déclic s’est produit lors de mon adolescence. En 1996, j’ai accompagné mon oncle à Toulouse. Il avait besoin de renseignements dans le but d’ouvrir sa future boutique de comics. Il y retrouvait des copains de fanzines, dont une personne Homosexuelle. Cet homme, s’est préoccupé de moi comme jamais aucun homme dans ma famille ou mon entourage ne l’avait fait auparavant. Tant de gentillesse chez un homme m’a bouleversée. Il m’arrive parfois de penser à lui, qui m’a aidé à évoluer. Il ne le saura sans doute jamais. De ce jour, mon ouverture d’esprit s’est enclenchée et développée. Cela m’a permis de découvrir, d’aller plus loin dans le savoir, et de vouloir vous connaître.

L’échec de ma scolarité m’a amenée à devenir autodidacte, j’ai cherché à m’instruire sur un tas de sujets les plus diversifiés dans les livres. La lecture m’a permis de grandir, de me forger des opinions, de développer certaines connaissances dans des domaines qui me touchent particulièrement. Et de faire ce que je suis devenue. Féministe. Entre autres.

Le cheminement de ma vie m’a amenée à vivre deux ans, seule. Dans cet isolement, j’ai néanmoins fait la découverte en kiosque en 2007 d’un magazine LGBT. J’ai alors pris connaissance de tout un pan de mur que j’ignorais. Je me devais d’y consacrer du temps, je me suis lancée dans la lecture avidement. Je me suis abonnée, fait l’achat d’anciens numéros. L’ardeur du savoir, de vous découvrir, était immense. Je ne vous connaissais pas, j’avais le désir de vous rencontrer, de pouvoir échanger, de chercher à vous comprendre mieux. Du coup, j’ai élargi ma culture. Je voulais pouvoir aider, vous dire que j’existais et vous soutenir. Ce magazine m’a donné l’instruction, votre culture, une partie de votre riche histoire.

On l’oublie, mais l’homosexualité n’est pas apparue par enchantement. Elle a toujours existé. J’ai voulu savoir ce qui a permis de l’effacer, de la conjurer. Mon objectif de vie aujourd’hui est de rétablir une vérité, rendre votre entière légitimé à l’égard du reste de l’humanité. Outrepasser l’hypocrisie de l’hétéro normé.

Contrairement aux intolérants, je vous vois comme des hommes, simplement des hommes. De ceux qui ressentent des sentiments et les montrent. En rien vous ne ressemblez à ces lâches qui se permettent de vous tabasser violemment. Savent-ils seulement pourquoi ils le font, le comprennent-ils ? Avant tout avoir des sentiments, c’est être vrai, être soi, être humain. L’essentiel de l’humanité.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE